Une question ?

Une équipe dédiée répond à

toutes vos questions du

lundi au vendredi, de 9h à 18h

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Vous pouvez également consulter notre foire aux questions

Accéder à la FAQ

Assistance 24h/24

Un pépin avec votre voiture ?

Nos équipes sont joignables 24h/24

pour vous porter assistance

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Une question ?

Une équipe dédiée répond à

toutes vos questions du

lundi au vendredi, de 9h à 18h

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Vous pouvez également consulter notre foire aux questions

Accéder à la FAQ

Assistance 24h/24

Un pépin avec votre voiture ?

Nos équipes sont joignables 24h/24

pour vous porter assistance

01 46 90 37 00

Appel gratuit
5
28/10/2020

Voiture à 4 roues motrices : comment ça fonctionne et quel est l’intérêt ?

Vous achetez une nouvelle voiture et vous vous interrogez sur le type de transmission que vous devez choisir ? Selon vos besoins et vos habitudes de conduite, vous pouvez être amené à vous orienter vers une auto équipée de 4 roues motrices. Comment fonctionne ce système et quel en est l’intérêt ? Club Identicar répond à vos questions.

Fonctionnement d'une voiture à 4 roues motrices

Les roues motrices sont celles auxquelles le moteur transmet sa puissance. Selon le type de votre véhicule, elles peuvent varier et se situer à l’avant, à l’arrière, voire les deux en même temps. Dans ce dernier cas, on parle d’un véhicule en 4 roues motrices ou d’une « transmission intégrale ». Concrètement, cela signifie que le moteur transmet une part de sa puissance à chacune des 4 roues de votre voiture.

Le saviez-vous ?

La transmission intégrale a été inventée par Ferdinand Porsche en 1898 sur une voiture électrique. Elle a ensuite été popularisée par Audi dans les années 80, devenant un véritable gage d’efficacité et de sécurité.

Les différents systèmes transmission

Propulsion, traction ou 4 roues motrices : il existe 3 types de transmission différents en auto. Voici leurs caractéristiques :

  • La propulsion (2 roues motrices à l’arrière) équipe la plupart des voitures sportives et puissantes. Ce système procure une meilleure motricité à l’accélération. Le concept est simple : l’auto transfère une partie de sa masse sur le train arrière (à l’inverse d’une traction), ce qui offre une conduite plus dynamique.
  • La traction (2 roues motrices à l’avant) : il s’agit de la transmission la plus répandue aujourd’hui. Elle équipe la plupart des modèles grand public et offre un comportement rassurant. En effet, il est plus sécurisant de tirer une voiture que de la pousser. Par exemple, la traction permet d’élargir la trajectoire dans le cas où vous prendriez un virage un peu trop vite. Le fait de simplement lever le pied de la pédale d’accélérateur suffit généralement à rester sur la route. 
  • La transmission intégrale : aussi appelée « 4 roues motrices ». L’idée est de répartir le couple du moteur sur l’ensemble des 4 roues. Cela permet d’optimiser la motricité et d’allier à la fois les avantages de la propulsion et de la traction offrant ainsi puissance, sportivité et sécurité.

Les avantages et inconvénients d'une voiture à transmission intégrale

Opter pour un véhicule équipé d’une transmission intégrale, qu’il soit neuf ou d’occasion, présente un certain nombre d’avantages. En répartissant la puissance du moteur sur les 4 roues en même temps, la transmission intégrale :

  • Améliore grandement la motricité du véhicule ;
  • Apporte une meilleure sensation de « grip » lors des accélérations et dans un virage ; 
  • Offre un confort de conduite inégalable quand les conditions météo ne sont pas au beau fixe (par temps de pluie ou de neige par exemple) ;
  • S’adapte particulièrement aux véhicules puissants ;
  • Permet une conduite plus sécurisée, quel que soit le terrain.

 

La transmission intégrale apporte également son lot d’inconvénients, qu’il faut prendre en compte avant de faire votre choix. La transmission intégrale implique : 

  • Des véhicules souvent plus lourds et encombrants que les modèles en propulsion ou en traction ;
  • Un prix plus élevé à l’achat ;
  • Une consommation de carburant plus grande ;
  • Une usure des pneumatiques plus rapide ; 
  • Une perte en adhérence dans les freinages d’urgence du fait que les 4 roues soient sollicitées en même temps.

Astuce du club

Optez pour un véhicule équipé de 4 roues motrices si vous avez l’habitude de rouler sur des terrains atypiques ou dans des conditions dégradées : dans une zone où il pleut souvent, sur des routes de montagne où il neige régulièrement, sur des terrains glissants ou boueux, etc. Attention toutefois, ce système ne remplace pas des pneus ou des équipements spéciaux et adaptés aux routes sur lesquelles vous circulez

Les alternatives aux 4 roues motrices traditionnelles

Si vous ne souhaitez pas investir dans un véhicule équipé de 4 roues motrices, certains systèmes intégrés sur des voitures à 2 roues motrices sont capables de compenser les avantages d’une transmission intégrale.

  • La transmission intégrale non-permanente : en conduite « normale », seules les roues avant sont motrices (comme sur une traction). En revanche, en cas de perte de motricité ou d’adhérence, le train arrière s’enclenche venant soutenir les 2 roues motrices, évitant ainsi de perdre le contrôle du véhicule ;
  • Le modèles hybride électrique : certains allient un ou deux moteurs électriques arrière à un moteur thermique traction avant, ce qui les transforme finalement en 4×4 ;
  • Le système ESP (pour Electronic Stability Program) : il s’agit d’un système antipatinage nouvelle génération qui permet d’améliorer l’adhérence et la trajectoire de votre véhicule en conditions difficiles (sur sol mouillé par exemple).

Le saviez-vous ?

Associé à d’autres systèmes de sécurité comme l’ABS (pour Antiblockiersystm), l’EBD (pour Electronic brakeforce distribution) et l’ASR (pour Anti-Slip Regulation), l’ESP assure une plus grande sécurité du conducteur sur la route.

Les gammes de voitures équipées de 4 roues motrices

On recense 3 grandes familles de véhicules équipés d’une transmission intégrale : 

  • La berline 4×4 (ou crossover) : elle n’est ni un 4×4, ni un SUV. Il s’agit plutôt d’un intermédiaire entre un break et un SUV. Ex. Audi A6 Allroad, Skoda Kodiaq
  • Le SUV (ou Sport Utility Vehicle) : il a l’apparence d’un 4×4 mais peu de ces attributs techniques. Il s’agit d’un 4×4 pour la route qui offre une certaine polyvalence, une position haute de conduite et un aspect esthétique agréable. Ex. BMW X5, Toyota RAV 4
  • Le 4×4 classique : considéré comme un véhicule tout-terrain, le « vrai 4×4 » est encore plutôt classé parmi les utilitaires et ne sert que si vous roulez sur des terrains sinistrés. Ex. Mitsubishi Pajero, Land Rover Evoque

Vous n’êtes pas encore membre du Club Identicar ?

N’attendez plus pour découvrir nos offres dès 5 €/ mois !

in efficitur. odio sed id, risus.