Une question ?

Une équipe dédiée répond à

toutes vos questions du

lundi au vendredi, de 9h à 18h

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Vous pouvez également consulter notre foire aux questions

Accéder à la FAQ

Assistance 24h/24

Un pépin avec votre voiture ?

Nos équipes sont joignables 24h/24

pour vous porter assistance

01 46 90 37 00

Appel gratuit
7
27/08/2020

Véhicules prioritaires : dans quels cas les laisser passer ?

« Véhicule prioritaire » : cette expression vous rappelle peut-être de joyeux souvenirs d’enfance à jouer au célèbre 1000 bornes. Mais savez-vous réellement à quoi elle correspond dans la vie réelle ? Sur la route, selon les circonstances, certains véhicules ne sont pas soumis aux règles de priorité. Quels sont-ils ? Comment les identifier ? Quelles sont les sanctions encourues en cas de non-respect de la priorité ? Soyez bien informé et adoptez les bons comportements au volant

Quels sont les véhicules prioritaires selon le code de la route ?

Selon l’article R. 311-1 du code de la route, sont définis comme véhicules d’intérêt général prioritaires les véhicules :

  • Des services de police et de gendarmerie;
  • Des douanes;
  • De lutte contre l’incendie;
  • D’intervention des services de déminage de l’État;
  • D’intervention d’urgences médicales (SAMU et SMUR) ;
  • D’ambulances privées intervenant à la demande du SAMU ;
  • Du ministère de la justice affecté au transport des détenus ou au rétablissement de l’ordre dans les établissements pénitentiaires.

Bon à savoir : Ces véhicules sont prioritaires lorsqu’ils font usage des gyrophares et/ou des sirènes.

Que faut-il faire à l'approche d'un véhicule prioritaire ?

L’article R.415-12 du code de la route stipule que :

« En toutes circonstances, tout conducteur est tenu de céder le passage aux véhicules d’intérêt général prioritaires annonçant leur approche par l’emploi des avertisseurs spéciaux prévus pour leur catégorie. »

En d’autres termes, les véhicules d’intérêt général prioritaires ne sont pas soumis aux règles de priorités. Lorsqu’ils utilisent leur gyrophare ou sirène, vous devez donc vous arrêter aux intersections et leur faciliter le croisement et le dépassement.

Quelles sont les sanctions en cas de refus de priorité avec un véhicule prioritaire ?

Un conducteur qui refuse le passage à un véhicule prioritaire s’expose aux sanctions prévues pour les contraventions de quatrième classe, c’est-à-dire une amende forfaitaire de 135 € (pouvant être minorée à 90 € et atteindre jusqu’à 750 €).

Une peine complémentaire peut également être appliquée :

  • La suspension du permis de conduire, pour une durée de trois ans maximum. La suspension peut être limitée à la conduite en dehors de l’activité professionnelle ;
  • La perte de quatre points sur le permis de conduire.

Quels sont les risques de passer au feu rouge à cause d'un véhicule prioritaire ?

Si vous ne respectez pas un feu rouge pour céder le passage à un véhicule prioritaire, vous n’encourez aucune sanction.

C’est valable également même si vous êtes flashé par un radar automatique. En effet, l’ensemble des clichés pris par les radars automatiques sont vérifiés par un officier de police judiciaire. À ce titre, si la photographie montre le véhicule prioritaire, vous ne recevrez pas d’amende.

Conseil du club

Lorsque vous laissez passer un véhicule prioritaire, soyez vigilant et ne vous mettez pas en danger, vous ou les autres automobilistes. Essayez, dans la mesure du possible, de respecter au mieux le code de la route, ainsi que les distances de sécurité [+ lien vers article « distances de sécurité »] vous séparant des autres véhicules.

Est-ce que les ambulances sont prioritaires sur la route ?

Certains véhicules bénéficient de ce qu’on appelle une « facilité de passage ». C’est le cas par exemple des :

  • Ambulances;
  • Véhicules de secours pour l’électricité et le gaz;
  • Engins de service hivernal ou de transport de fonds;
  • Voitures d’association médicale.

Tout comme pour les véhicules d’intérêt général prioritaires, s’ils utilisent le gyrophare ou la sirène, vous devez leur faciliter le passage au dépassement et au croisement. En revanche, ils sont soumis à la réglementation du code de la route et ne sont donc pas prioritaires aux intersections.

Le saviez-vous ?

En agglomération, les véhicules de transports en commun sont prioritaires lorsqu’ils quittent un arrêt signalé. Auquel cas, vous devez donc ralentir et, au besoin, vous arrêter pour les laisser passer.

Vous n’êtes pas encore membre du Club Identicar ?

N’attendez plus pour découvrir nos offres dès 5 €/ mois !

mattis efficitur. Praesent ut adipiscing ipsum Curabitur mi, massa