Une question ?

Une équipe dédiée répond à

toutes vos questions du

lundi au vendredi, de 9h à 18h

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Vous pouvez également consulter notre foire aux questions

Accéder à la FAQ

Assistance 24h/24

Un pépin avec votre voiture ?

Nos équipes sont joignables 24h/24

pour vous porter assistance

01 46 90 37 00

Appel gratuit
62
25/02/2021

Système Isofix : qu’est-ce que c’est et quelle est son utilité ?

La sécurité en voiture est primordiale. Pour accompagner les automobilistes sur la route, la réglementation prévoit un certain nombre de règles à respecter, destinées à renforcer leur sécurité et celles des autres lorsqu’ils sont au volant de leur voiture. Le système Isofix est prévu spécifiquement pour la sécurité des enfants sur la route. Retrouvez les conseils du Club sur ce système de fixation.

Qu’est-ce que le système Isofix ?

Le système Isofix est une norme ISO spécifique à la fixation des sièges auto pour enfants dans une voiture. Il permet une pose plus facile et mieux sécurisée du système de retenue, sans avoir besoin d’utiliser la ceinture de sécurité. Concrètement, il est constitué de deux crochets situés à la base du siège auto qui viennent s’enclencher aux anneaux présents sur le châssis de la voiture ainsi que d’un système d’anti rotation qui permet de fixer au mieux le siège auto et d’éviter qu’il ne bascule en cas de choc.

Vous pouvez choisir entre deux systèmes anti rotation distincts :

  • Une sangle de retenue (système dit Top tether): se fixe derrière le dossier arrière dans le coffre ou le compartiment à bagage selon le modèle de votre véhicule ;
  • Une jambe de force (système appelé Support leg): fixée à l’avant du siège et appuyée sur une surface stable (souvent le sol de l’habitacle).

Système Isofix : ce que dit la loi

La nouvelle norme R129, aussi appelée Isize, a été lancée en juillet 2013. Cette norme est amenée à remplacer progressivement la norme R44 et vient renforcer la sécurité des enfants en voiture, notamment :

  • En imposant le système de fixation Isofix ;
  • En classant les sièges auto selon la taille de l’enfant et non plus son poids ;
  • En allongeant la période obligatoire d’installation dos à la route à 15 mois et 80 cm minimum.

Pour rappel, un enfant de moins de 10 ans doit impérativement être installé à l’arrière de votre véhicule dans un système de retenue homologué spécifique à sa morphologie. Tout contrevenant s’expose à une amende forfaitaire de 135 €, voire une amende pouvant s’élever à 750 €.

Quelques exceptions existent toutefois, elles sont stipulées dans l’article R412-3 du code de la route. Un enfant peut par exemple être installé à l’avant si :

  • Il est installé dans un siège bébé dos à la route sur le siège passager et que l’airbag est désactivé ;
  • Votre voiture ne dispose pas de banquette à l’arrière ;
  • Les sièges arrière sont ponctuellement inutilisables ;
  • La banquette arrière de votre véhicule n’est pas équipée de ceinture de sécurité ;
  • Tous les sièges arrière de la voiture sont occupés par des enfants de moins de 10 ans, chacun installé dans un système de retenue homologué.

Le saviez-vous ?

Le siège auto homologué n’est pas obligatoire si la morphologie de l’enfant n’est pas adaptée au port de la ceinture de sécurité ou si l’enfant est muni d’un certificat médical délivré par un médecin agréé qui l’exempt du port de la ceinture de sécurité.

Norme R44 et norme R129 : des classifications différentes

La principale différence entre les normes R44 et R129 réside dans la classification des groupes. En effet, la norme R44 délimite les groupes selon le poids de l’enfant :

  • Groupe 0: moins de 10 kilos ;
  • Groupe 0+: moins de 13 kilos ;
  • Groupe 1: entre 9 et 18 kilos ;
  • Groupe 2: entre 15 et 25 kilos ;
  • Groupe 3: entre 22 et 36 kilos.

La norme R129 quant à elle classe les groupes selon la taille de l’enfant : il est donc essentiel de bien lire l’étiquette d’homologation apposée sur le siège auto.

 

Comment bien lire l’étiquette sur un siège auto ?

L’étiquette d’un siège auto homologué R44 doit contenir les éléments ci-dessous :

  • La catégorie « Universelle » indique que le système de retenue peut être installé dans tout type de véhicule (dans le cas contraire la catégorie sera « non universelle ») ;
  • Le groupe (de 0 à 3) ou à défaut, la tranche de poids ;
  • Le numéro distinctif du pays demandeur de l’homologation précédé de la lettre « E » (appelée marquage « E ») qui indique que l’homologation respecte la norme européenne. Par exemple pour la France il s’agit du marquage E2 ;
  • Le numéro d’homologation dont les deux premiers chiffres correspondent au numéro d’amendement du règlement et les autres chiffres constituent un nombre attribué à chaque modèle.

L’étiquette d’un siège auto homologué Isize présente les mêmes éléments, simplement le groupe est remplacé par la taille de l’enfant et un poids maximum. La catégorie « universelle » quant à elle disparaît.

Bon à savoir : L’étiquette d’un siège peut comporter plusieurs numéros d’homologation si ce dernier couvre plusieurs groupes d’enfants.

Avantages et inconvénients du système Isofix

Le système Isofix présente de nombreux avantages :

  • Son installation est simple et rapide;
  • Il limite de façon considérable les risques de mal installer le siège auto par rapport à un système de retenue « classique » ;
  • Il permet d’ajouter un point d’ancrage supplémentaire (sangle de retenue ou jambe de force) et de fournir une assise et une stabilité optimale sur la route ou en cas de choc ;
  • Certains modèles de sièges auto Isofix proposent même un affichage (témoin vert) pour confirmer la bonne fixation du système de retenue.

En revanche, avant d’investir dans un siège auto Isofix, sachez que :

  • Toutes les voitures ne sont pas équipées des points d’ancrage spécifiques au système Isofix: pensez à le vérifier avant d’acquérir votre nouveau système de retenue ;
  • Les matériaux utilisés pour la conception des sièges auto Isofix les rendent souvent bien plus lourds que des systèmes de retenue plus « classiques » ;
  • Les sièges auto intégrant la norme Isofix sont également souvent plus chers à l’achat que des modèles qui n’en sont pas équipés.

Astuce du club

Depuis 2011, tous les véhicules neufs doivent obligatoirement être équipés de deux points d’ancrage Isofix. Cela dit, la plupart des modèles de sièges auto Isofix peuvent également être installés avec la ceinture de sécurité, sans forcément faire usage du système Isofix.