Une question ?

Une équipe dédiée répond à

toutes vos questions du

lundi au vendredi, de 9h à 18h

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Vous pouvez également consulter notre foire aux questions

Accéder à la FAQ

Assistance 24h/24

Un pépin avec votre voiture ?

Nos équipes sont joignables 24h/24

pour vous porter assistance

01 46 90 37 00

Appel gratuit
2
12/10/2020

Circuler à vélo en toute sécurité

Les Français sont de plus en plus nombreux à se tourner vers le vélo, notamment pour leurs déplacements de proximité. Les avantages sont nombreux : santé, bien-être, respect de l’environnement, économies… Mais pour rouler en toute sécurité, il est essentiel d’être bien équipé.e et de connaître les règles applicables aux cyclistes. Nous faisons le point pour vous et vous donnons quelques astuces !

Un équipement complet et en parfait état

La sécurité du cycliste passe par un bon équipement et un bon entretien de son vélo.

Les équipements obligatoires pour le vélo 

  • Deux freins (avant et arrière) en état de marche ;
  • Des pneus en bon état et bien gonflés ;
  • Des dispositifs réfléchissants (catadioptres) à l’avant, à l’arrière, sur les roues et sur les pédales ;
  • Un feu de position à l’avant et à l’arrière pour la circulation de nuit (ou de jour en cas de visibilité réduite) ;
  • Un avertisseur sonore ;
  • Un siège enfant adapté pour les enfants de moins de 5 ans.

Astuce du club

Connaissez-vous le « coup de pouce vélo » ? Il s’agit d’une aide financière à la réparation des vélos pouvant atteindre 50 euros, lancée par le gouvernement en 2020. Elle s’applique pour toutes les prestations (pièces et main d’œuvre) qui concernent la remise en état de votre vélo (changement de pneus, remise en état des freins, changement des câbles de dérailleurs…).

Les équipements obligatoires pour le cycliste

  • Un casque homologué pour les enfants de moins de 12 ans ;
  • Un gilet rétroréfléchissant pour la circulation hors agglomération, de nuit ou de jour en cas de visibilité réduite.

Les équipements recommandés pour le cycliste

  • Un casque : même si le port du casque n’est obligatoire que pour les enfants de moins de 12 ans, il est fortement recommandé pour tous les cyclistes. Il est en effet le moyen le plus sûr de protéger sa tête en cas de chute ou d’accident ;
  • Un gilet rétroréfléchissant est recommandé pour tous et en toutes situations ;
  • Un écarteur de danger : fixé sur votre porte-bagages, il incite les automobilistes à augmenter leur distance de sécurité lorsqu’ils vous doublent ;
  • Un rétroviseur, qui ne dispense pas de faire ses contrôles à l’arrière avant toute manœuvre.

Plus d’infos sur le site de la Sécurité routière.

Astuce du club

Connaissez-vous la veste airbag pour cycliste B’Safe ? Portée au-dessus des vêtements, elle détecte chutes et accidents grâce à ses capteurs intégrés et se gonfle alors pour protéger le cycliste. Elle est équipée de bandes réfléchissantes et existe en noir et en jaune (conseillé). En tant que membre du Club Identicar, bénéficiez de -15 % sur cet airbag sur l’e-shop Helite avec le code promo IDENTICAR15

Rappel des règles de circulation à vélo

C’est bien connu : le cycliste est, au même titre qu’un piéton, plus vulnérable qu’un automobiliste sur la route. D’où l’importance, pour les automobilistes que nous sommes, de connaître les règles de circulation pour cohabiter harmonieusement avec les cyclistes comme avec les autres usagers de la route.

Pour autant, le cycliste est soumis au Code de la route et doit respecter un certain nombre de règles qui lui sont propres.

Le saviez-vous ?

Aucun point ne peut être retiré à un cycliste, même titulaire d’un permis de conduire, pour une infraction commise à vélo. Le non-respect des règles applicables aux cyclistes expose néanmoins à des contraventions de niveau 1 à 4. Pour des infractions graves (délit de fuite, conduite en état d’ivresse) commises à vélo, la justice peut par ailleurs décider d’appliquer une peine complémentaire comme la suspension du permis.

Les règles de circulation en ville

  • Emprunter les pistes cyclables dédiées (celle située à droite s’il y en a dans les deux sens) ou circuler du côté droit de la chaussée ;
panneau piste cyclable

Seules les pistes cyclables avec panneau rond sont obligatoires. Lorsque la piste cyclable est annoncée par un panneau carré, le cycliste est libre de choisir la chaussée sur laquelle ils se sent le plus en sécurité.

  • La circulation à vélo est autorisée sur les voies vertes, les zones de rencontre ou les zones 30, sauf dispositions contraires prises par les autorités municipales. Les règles sont les suivantes :
    – Dans les zones de rencontre, circuler à 20 km/h maximum et laisser la priorité aux piétons.
    – Dans les aires piétonnes, circuler au pas.
    – Dans les zones 30 et les zones de rencontre, la circulation des vélos est possible dans les deux sens.
  • Aux intersections, se placer un peu en avant des véhicules pour se faire voir ou utiliser les sas vélo;
  • Ne pas zigzaguer entre les voitures ;
  • Signaler son intention de tourner en tendant le bras dans la direction.

Les règles de circulation hors agglomération

  • Ne pas rouler trop près de l’accotement ;
  • Serrer au maximum à droite dans les virages et signaler son intention de tourner en tendant le bras dans la direction ;
  • Redoubler de vigilance lors du passage d’un camion pour éviter d’être déséquilibré par l’appel d’air ;
  • En groupe (10 personnes maximum), il est possible de rouler à 2 de front ou en file indienne. Attention néanmoins : la nuit, lorsqu’un véhicule manifeste son intention de vous dépasser ou encore en cas de chaussée étroite par exemple, vous devez vous placer en file indienne ;

Les interdits à vélo et les risques associés

Utiliser un téléphone

Tenu en main ou pas (le port des écouteurs est interdit), l’usage du téléphone à vélo est interdit. Il en est de même pour tout dispositif susceptible d’émettre un son.

Les risques : comme l’automobiliste, le cycliste encourt une amende forfaitaire de 135 €.

Conduite en état d’ivresse

La conduite en état d’ivresse n’est pas plus tolérée pour les cyclistes que pour les automobilistes.

Les risques : l’amende encourue par un cycliste pour conduite en état d’ivresse peut atteindre 750 € si le taux d’alcoolémie est compris entre 0,5 et 0,8 g par litre de sang. A partir de 0,8 g, il s’agit d’un délit et l’affaire est jugée par le tribunal correctionnel. Le permis de conduire peut également être suspendu (si le cycliste en est titulaire).

Circuler sur les trottoirs

Seuls les enfants de moins de 8 ans sont autorisés à rouler sur le trottoir, à condition de rouler à une allure limitée et de ne pas gêner les piétons. Un cycliste peut en revanche marcher sur un trottoir en tenant son vélo à la main.

Les risques : une amende à 135 €.

Ne pas s’arrêter au feu rouge

Même si la voie est parfaitement libre, les cyclistes ont l’obligation de s’arrêter au feu rouge.

Les risques : une amende à 135 €.

panneau céder le passage cycliste

Exceptions : les panneaux « cédez-le-passage cycliste » et « tourne-à-droite cycliste » aux feus autorisent les cyclistes à continuer tout droit ou à tourner à droite lorsque le feu est rouge. Le cycliste n’est cependant pas prioritaire sur les piétons qui traversent la voie, ni exempté de pratiquer un contrôle d’angle mort.

Emprunter un sens interdit

Les risques : une amende de 135 €.

Exceptions : le panneau « double sens cyclable » autorise le cycliste à rouler à contresens des voitures. Les cyclistes sont aussi autorisés à rouler en sens interdit sur les voies de circulation classées en « zone 30 » (vitesse limitée à 30 km/h). Ces voies sont en effet considérées comme étant à double sens pour les cyclistes, même en l’absence du panneau, sauf disposition contraire de la mairie.

id ante. vel, sem, elit. mattis eleifend