Une question ?

Une équipe dédiée répond à

toutes vos questions du

lundi au vendredi, de 9h à 18h

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Vous pouvez également consulter notre foire aux questions

Accéder à la FAQ

Assistance 24h/24

Un pépin avec votre voiture ?

Nos équipes sont joignables 24h/24

pour vous porter assistance

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Une question ?

Une équipe dédiée répond à

toutes vos questions du

lundi au vendredi, de 9h à 18h

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Vous pouvez également consulter notre foire aux questions

Accéder à la FAQ

Assistance 24h/24

Un pépin avec votre voiture ?

Nos équipes sont joignables 24h/24

pour vous porter assistance

01 46 90 37 00

Appel gratuit
74
11/12/2020

Assurance jeune conducteur : les astuces pour payer moins cher

En tant que jeune conducteur, il est difficile d’assurer son véhicule à moindre coût. La raison : statistiquement, un conducteur novice a plus de chances d’avoir un accident qu’un automobiliste chevronné. D’où le fait que les assurances appliquent souvent un prix plus élevé (appelé surprime) aux automobilistes jugés moins expérimentés. Nous vous expliquons tout et vous donnons 3 astuces pour payer votre assurance moins cher.

Qu’est-ce qu’une assurance jeune conducteur ?

La notion de « jeune conducteur » n’est pas clairement définie, ni par la loi, ni par le Code des assurances. En règle générale, un automobiliste est considéré jeune conducteur par une assurance dans trois cas distincts : 

  • Il détient son permis depuis moins de 3 ans ;
  • Il n’a pas été assuré au cours des 3 dernières années ; 
  • Son permis a été annulé et il a dû repasser le code et l’examen de conduite.

D’après le bilan de l’accidentalité 2019 de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière, « 18 % des accidents impliquent un conducteur novice et […] le nombre de conducteurs novices impliqués dans les accidents mortels est d’autant plus élevé que la durée de détention du permis est faible ». Ces chiffres d’accidentalité sont pris en compte par les assurances au moment de fixer le prix de la prime d’assurance pour un jeune conducteur.

Les prix sont néanmoins encadrés par
l’article A.335-9-1 du Code des assurances qui stipule : « En assurance de responsabilité civile automobile, la prime de référence […] peut donner lieu, pour les assurés ayant un permis de moins de trois ans et pour les assurés ayant un permis de trois ans et plus mais qui ne peuvent justifier d’une assurance effective au cours des trois dernières années précédant la souscription du contrat, à l’application d’une surprime. Cette surprime ne peut dépasser 100 % de la prime de référence. » Ce plafond est réduit à 50 % pour les conducteurs novices ayant obtenu leur permis de conduire en conduite accompagnée.

Bon à savoir : Le statut de conducteur novice ne dépend en aucun cas de l’âge de l’automobiliste. Si les jeunes âgés de 18 à 21 ans sont forcément jeunes conducteurs puisque détenteurs du permis de conduire depuis moins de 3 ans, un automobiliste plus âgé peut également remplir l'un des trois critères et être classé dans la catégorie des conducteurs novices par une assurance.

Les astuces pour assurer un jeune conducteur sans payer trop cher son assurance

Un conducteur novice qui souhaite assurer à son nom son véhicule en tant que premier conducteur ne pourra pas échapper à la surprime. En revanche, il existe plusieurs façons de limiter les frais :

  • Passer son permis dans le cadre de l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC ou conduite accompagnée) ;
  • S’ajouter au contrat d’assurance de ses parents comme conducteur occasionnel ;
  • Bien choisir sa première voiture pour payer moins cher en tant que jeune conducteur.


Nous vous détaillons ces trois astuces ci-dessous.

La conduite accompagnée pour payer son assurance moins chère

En tant que jeune conducteur, on se voit souvent appliquer un prix plus élevé (appelé surprime) sur son contrat d’assurance auto, pour les mêmes garanties qu’un contrat « classique ». Il faut savoir que la majoration diminue de moitié chaque année et disparaît à la fin de la troisième année, à condition de ne pas avoir d’accident responsable dans l’intervalle. 

Or, le montant de la majoration est inférieur si vous avez suivi une formation anticipée d’apprentissage de la conduite (AAC). En effet, dans le cadre d’un apprentissage classique, le taux de majoration de la surprime est de : 

  • 100 % la première année ;
  • 50 % la deuxième ;
  • 25 % la dernière année. 

Si vous avez passé la conduite accompagnée, le taux s’élève à :

  • 50 % la première année ;
  • 25 % la seconde ;
  • 12,5 % la troisième année. 

Le saviez-vous ?

Il existe une autre forme d’apprentissage de la conduite appelée « Conduite supervisée » qui permet à un élève de compléter sa formation et de gagner en confiance en conduisant aux côtés d’un accompagnateur. Bien que présentant certaines similitudes avec l’AAC, la conduite supervisée ne permet pas de bénéficier de tarifs plus avantageux en matière d’assurance.

Jeune conducteur : devenir conducteur secondaire sur le contrat d’assurance de ses parents

Autre astuce pour réduire le montant de sa prime d’assurance lorsque l’on est jeune conducteur : se faire ajouter en tant que conducteur occasionnel sur le contrat d’assurance auto de ses parents. Cette option permet de : 

  • Limiter le coût de son assurance en tant que conducteur novice ; 
  • Acquérir de l’expérience au volant avant d’assurer un véhicule à son nom ;
  • Profiter du bonus acquis sur le contrat de ses parents (à condition de n’avoir aucun accident responsable).

Bon à savoir : Si vous êtes tenté de vous déclarer second conducteur sur l’assurance de votre voiture, dont vous êtes en réalité le principal conducteur, renoncez-y. Cela peut être considéré comme une fraude à l’assurance et vous risqueriez de ne pas être pris en charge par votre assurance en cas de sinistre.

Bien choisir sa première voiture quand on est jeune conducteur

Enfin, l’une des solutions les plus efficaces pour payer votre assurance auto jeune conducteur moins cher est de choisir une voiture permettant de limiter le budget de votre prime d’assurance. Par exemple : 

  • Choisissez une petite cylindrée ; 
  • Évitez un moteur trop puissant ; 
  • Privilégiez une voiture d’occasion plutôt qu’une voiture neuve, etc.

Astuce du club

Si vous êtes un « petit rouleur », pourquoi ne pas souscrire une assurance au kilomètre ? Les formules PAYD (« Pay as you drive » pour « Payez comme vous conduisez ») vous permettent de payer des mensualités moins élevées si vous roulez occasionnellement.

Vous n’êtes pas encore membre du Club Identicar ?

N’attendez plus pour découvrir nos offres dès 5 €/ mois !