Une question ?

Une équipe dédiée répond à

toutes vos questions du

lundi au vendredi, de 9h à 18h

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Vous pouvez également consulter notre foire aux questions

Accéder à la FAQ

Assistance 24h/24

Un pépin avec votre voiture ?

Nos équipes sont joignables 24h/24

pour vous porter assistance

01 46 90 37 00

Appel gratuit
3
10/11/2020

Aides à la conduite en voiture : quelles sont les indispensables ?

Les ADAS (de l’anglais Advanced Driver Assistance Systems), sont des aides technologiques qui vous permettent d’être assisté lorsque vous êtes au volant de votre véhicule. Elles sont classées en trois catégories : les systèmes d’assistance dédiés à la sécurité, ceux qui concernent le confort et enfin les aides pour l’automatisation de la conduite. Les ADAS peuvent être directement intégrées à votre voiture ou disponibles en application mobile. Club Identicar vous fait faire un tour d’horizon des aides à la conduite indispensables.

Quels sont les différents types d’aides à la conduite ?

On recense trois types différents d’aides à la conduite : 

  • Les systèmes qui permettent d’assurer votre sécurité et celle des autres sur la route grâce à leur capacité d’agir sur la motricité de la voiture : freiner, accélérer, maintenir ou rectifier une trajectoire, etc. ;
  • Les aides qui favorisent le confort de conduite et qui permettent de ce fait d’améliorer votre réactivité en tant que conducteur en renforçant votre vigilance (direction assistée, radar ou caméra de recul, détection d’angle mort, GPS, autoradio, etc.) ;
  • Les outils qui permettent d’automatiser certains systèmes de base (allumage automatique des feux, essuie-vitre automatique, aide au démarrage en côte ou encore aide au stationnement) et vous permettent ainsi de vous concentrer essentiellement sur votre conduite.

Les aides à la conduite dédiées à la sécurité

Les aides à la conduite les plus indispensables sont évidemment toutes celles qui permettent d’assurer la sécurité du conducteur et de ses passagers sur la route. Ces aides interviennent sur les différents systèmes de votre véhicule dont : 

  • La régulation de la vitesse : le limiteur de vitesse vous permet de définir une vitesse à ne pas dépasser ; l’adaptateur de vitesse classique quant à lui stabilise automatiquement l’allure de votre voiture sans que vous ayez à agir sur les pédales ; enfin, l’ACC (régulateur de vitesse adaptatif) est capable d’ajuster votre vitesse en fonction de la circulation et des autres véhicules situés sur la même voie que vous ;
  • Le freinage : plusieurs systèmes vous accompagnent dans l’optimisation de votre freinage, comme l’ABS (Antiblockiersystem) pour éviter le blocage des roues, l’AFU (Assistance au Freinage d’Urgence), un complément à l’ABS qui prend le relai du conducteur lors du freinage, l’EBD (Electronic brakeforce distribution) qui, quant à lui, gère la puissance de freinage de chacune de vos roues et l’ESP (Electronic Stability Program) qui améliore l’adhérence et la trajectoire de votre véhicule sur la route ;
  • Le maintien de la trajectoire : l’alerte d’assoupissement permet, en cas de somnolence sur une voie rapide, d’avertir le conducteur qu’il dévie de sa trajectoire ; l’AFIL (l’Alerte de Franchissement Involontaire de Ligne), quant à elle, actionne la vibration du siège ou du volant si la voiture franchit une ligne blanche ;
  • La pression des pneus : il s’agit d’un système de surveillance qui vous indique lorsqu’un ou plusieurs de vos pneus ne sont pas gonflés correctement ; 
  • Les collisions : un radar ou un laser intégré à votre véhicule mesure la distance d’approche de la voiture située devant vous et vous alerte afin que vous puissiez freiner à temps et ainsi éviter les accidents.

Le saviez-vous ?

Afin de lutter contre la conduite en état d’ébriété, le gouvernement a généralisé l’utilisation du dispositif d’éthylotest anti-démarrage (EAD). Ce système bloque le démarrage du véhicule si le taux d’alcool du conducteur est positif. Ainsi, les préfets sont désormais en mesure d’imposer à des conducteurs ayant présenté un taux d’alcoolémie supérieur à 0,8 g/L de conduire une voiture équipée d’un EAD, pour une durée pouvant s’étendre jusqu’à 6 mois.

Quels sont les meilleures app mobiles d’aide à la conduite ?

En complément des équipements intégrés à votre véhicule, vous pouvez télécharger une ou plusieurs applications mobiles visant à vous accompagner sur la route. Voici notre top 3 des apps indispensables.

 

Application n°1 : Mode conduite

 

Lancée par la Sécurité routière, l’application Mode conduite permet au conducteur de résister à la tentation d’utiliser son smartphone au volant en bloquant les appels et les notifications de messages. Mode conduite envoie également un message d’indisponibilité aux personnes qui cherchent à joindre le conducteur via un appel ou un SMS. 

 

 

Astuce du club

Vous possédez un iPhone ? Utilisez la fonctionnalité « Ne pas déranger en voiture » depuis votre smartphone. Pour cela, c’est très simple il vous suffit de vous rendre dans les réglages, de sélectionner l’option « Ne pas déranger » et d’appuyer sur « Activer ». Et en plus, vous pouvez choisir à quel moment activer la fonctionnalité : lorsque l’iPhone détecte que vous conduisez, lorsqu’il se connecte au système Bluetooth de votre véhicule ou à CarPlay, ou encore lorsque vous l’activer manuellement. 

Application n°2 : SOS autoroute

 

Conçue à l’initiative de la société Autoroute Paris-Rhin-Rhône (APRR), l’application mobile SOS autoroute permet de transformer votre smartphone en borne d’appel d’urgence embarquée. Ainsi, si vous avez un accident ou une panne sur une voie rapide, l’app permet d’informer les secours au plus vite et de vous géolocaliser en temps réel.

 

 

Application n°3 : Roulez éveillé

 

Proposée gratuitement par la Fondation d’entreprise VINCI Autoroutes, l’application Roulez éveillé permet de tester le niveau d’éveil d’un conducteur avant qu’il ne prenne le volant.

 

 

Bon à savoir : Le test Roulez éveillé permet de mesurer votre temps de réaction à l’apparition de stimuli visuels et ainsi de déterminer votre niveau d’éveil. Concrètement, lorsque le stimulus visuel apparaît, vous devez appuyer le plus rapidement possible sur l’écran de votre smartphone. Les stimuli se succèdent de manière aléatoire. Le programme enregistre l’ensemble de vos temps de réaction et les compare aux temps de réaction de référence. Si la moyenne de vos temps de réaction ou leur variabilité sont significatifs, l’app vous avertit de votre état potentiel de fatigue.

Vous n’êtes pas encore membre du Club Identicar ?

N’attendez plus pour découvrir nos offres dès 5 €/ mois !

elementum libero mi, dolor elit. fringilla