Une question ?

Une équipe dédiée répond à

toutes vos questions du

lundi au vendredi, de 9h à 18h

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Vous pouvez également consulter notre foire aux questions

Accéder à la FAQ

Assistance 24h/24

Un pépin avec votre voiture ?

Nos équipes sont joignables 24h/24

pour vous porter assistance

01 46 90 37 00

Appel gratuit
23
18/03/2021

Le recyclage d’une voiture : comment ça marche ?

Vous êtes-vous déjà demandé comment est recyclée une voiture ? Quoi qu’il en soit, il s’agit là d’une excellente question ! Alors, lorsqu’elle arrive en fin de vie, qu’advient-il vraiment de votre auto ? Réponses dans cet article dédié.

 

Recyclage automobile : des enjeux majeurs

Selon l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), en France, ce sont plus de 1,5 million de véhicules hors d’usage (VHU) qui doivent être pris en charge chaque année. Un chiffre important qui montre l’importance de la gestion de ces déchets jugés dangereux.

 

Bon à savoir : Votre voiture peut entrer dans la catégorie des véhicules « non roulants » et être considérée comme un VHU à partir du moment où elle n’est plus en état de circuler sur les routes. Si elle ne passe pas le contrôle technique obligatoire par exemple, ou encore que son état mécanique impose de faire de trop lourdes réparations, voire si elle a été trop endommagée suite à un sinistre.

Aujourd’hui, le recyclage automobile présente deux enjeux majeurs, à la fois sur le plan : 

  • Écologique : il est essentiel pour préserver les ressources naturelles en matières premières et participer à l’amélioration de l’empreinte environnementale des véhicules ; 
  • Économique : il représente de nombreux emplois directs et indirects et permet de développer l’économie circulaire autour des pièces détachées (ce qui représente un réel avantage financier pour les automobilistes).

Le saviez-vous ?

La journée du recyclage a été instaurée pour la première fois aux États-Unis en 1994. En France, c’est la FEDEREC (Fédération professionnelle des entreprises du recyclage) qui s’engage dans le mouvement lancé par la Global Recycling Foundation (initiée par le Bureau of International Recycling -BIR- en 2018). À ce titre, la fédération mobilise les experts, les professionnels, les citoyens et les leaders mondiaux autour des enjeux de recyclage des déchets et promeut la consommation de produits fabriqués à partir de matériaux recyclables.

Recyclage d'une voiture : que dit la loi française ?

Lorsque votre voiture n’est plus en état de circuler, cette dernière est considérée comme un véhicule hors d’usage et donc comme un déchet dangereux. 

En France, la prise en charge des VHU est encadrée par deux réglementations complémentaires :


Au niveau européen

La directive européenne 2000/53/CE du 18 septembre 2000 relative aux véhicules hors d’usages impose notamment aux professionnels de traitement de ces déchets des objectifs en matière de performance environnementale, comme : 

  • Un taux minimum de réutilisation et de valorisation de la masse totale du VHU à hauteur de 95%.  
  • Un taux minimum de réutilisation et de recyclage de la masse totale du VHU à hauteur de 85 %.


Au niveau national

Les articles R.543-153 à R.543-171 du code de l’environnement stipulent plusieurs dispositions dont les principales sont indiquées ci-dessous. 

 

  • En tant que détenteur d’un VHU

Lorsque votre voiture est hors d’usage, si vous souhaitez vous en débarrasser, vous avez l’obligation de la mettre à la casse, c’est-à-dire de la confier à un centre VHU (CVHU) agréé par la préfecture. Retrouvez la liste des CVHU agréés sur le site de l’ANTS.

Le saviez-vous ?

Depuis 2009, un VHU ne peut plus faire apparaître la mention « véhicule non-roulant », ni sur la carte grise, ni même sur le procès-verbal du contrôle technique. Vous n’avez donc plus la possibilité de revendre votre voiture d’occasion (même en pièces détachées) à un particulier si celle-ci est classée dans la catégorie des véhicules non-roulants.

  • En tant que centre VHU

Les centres VHU agréés ont des obligations très spécifiques en matière de gestion des véhicules hors d’usage. Ils ont notamment l’obligation de :

 

Reprendre gratuitement votre véhicule hors d’usage, à condition qu’il soit complet (les éventuels frais de remorquage sont en revanche à votre charge) ;

 

Respecter les 3 étapes clés du recyclage (dépollution, démontage et broyage) ;

 

Vous remettre un certificat de destruction et faire annuler l’immatriculation de votre voiture dans le système d’immatriculation du véhicule (SIV).

 

Les étapes du recyclage automobile

Le recyclage de votre auto en fin de vie, lorsqu’il est confié à un CVHU, s’effectue en 3 étapes clés : 

 

  1. La dépollution

La première opération de traitement réalisée par le CVHU est la dépollution. Lorsque les voitures hors d’usage arrivent au centre de traitement, celles-ci sont considérées comme déchets dangereux car elles contiennent des éléments eux-mêmes classés dangereux (liquide de frein et de refroidissement, batterie, filtres à gasoil, filtre à huile, boîte de vitesses, fluides de climatisation, etc.).

 

  1. Le démontage

Une fois que tous les éléments toxiques et dangereux de ces voitures sont retirés, le CVHU procède au démontage et au tri des différentes pièces. Certains éléments pourront être récupérés et revendus d’occasion à des particuliers ou des professionnels.

 

  1. Le broyage

Enfin, la dernière étape de recyclage d’une automobile consiste au broyage de la carcasse. Le CVHU transfère la carcasse du véhicule à un broyeur agréé qui se chargera de séparer les matières restantes (plastiques, acier, etc.) pour les recycler et de broyer le reste de l’auto.

Le saviez-vous ?

Le recyclage des batteries de véhicules électriques devient lui aussi un enjeu de plus en plus fort. Christel Bories, présidente du Comité stratégique de filières mines et métallurgiques explique à ce sujet que « nous attendons de grandes quantités [de batteries issues de véhicules électriques], environ 50 000 tonnes, à recycler à partir de 2027, et plus encore sans doute en 2030. »

Vous n’êtes pas encore membre du Club Identicar ?

N’attendez plus pour découvrir nos offres dès 5 €/ mois !