Une question ?

Une équipe dédiée répond à

toutes vos questions du

lundi au vendredi, de 9h à 18h

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Vous pouvez également consulter notre foire aux questions

Accéder à la FAQ

Assistance 24h/24

Un pépin avec votre voiture ?

Nos équipes sont joignables 24h/24

pour vous porter assistance

01 46 90 37 00

Appel gratuit
15
21/08/2020

Qu’est-ce qu’un jeune conducteur ?

Vous venez d’obtenir votre permis de conduire, félicitations ! Mais saviez-vous que pour une durée limitée, il s’agit d’un permis probatoire ? Durant cette période, il vous faut respecter des règles spécifiques auxquelles vous devez être particulièrement attentif. Qu’est-ce qu’un jeune conducteur ? Quels sont les droits et les obligations liés à ce statut ? Qu’en est-il des sanctions en cas de manquement ? Nous faisons le point vous expliquons tout.

Qu’est-ce qu’un jeune conducteur ?

La définition du jeune conducteur n’a rien à voir avec son âge. Un jeune conducteur peut être défini comme tout conducteur qui vient de passer son permis de conduire et qui se trouve en période probatoire.

De combien de points dispose un jeune conducteur en période probatoire ?

L’article L223-1 du Code de la route stipule que lorsqu’il obtient son permis de conduire, le jeune conducteur se voit attribuer 6 points sur son permis de conduire, dit « probatoire ». Au terme de chaque année de ce délai probatoire, le permis est majoré de 2 points si aucune infraction au code de la route n’a été commise durant ce laps de temps.

Combien de temps dure le permis probatoire ?

Le permis probatoire dure trois ans. Ce n’est que trois ans après la date d’obtention du permis de conduire, et uniquement si le jeune conducteur n’a commis aucune infraction, que ce dernier récupère l’intégralité de ses 12 points.

Bon à savoir : Le délai probatoire est réduit à 2 ans lorsque le jeune conducteur a suivi l’apprentissage anticipé de la conduite. Celui-ci récupère alors 3 points chaque année.

Quelle est la réglementation pour un jeune conducteur ?

Être jeune conducteur implique de devoir respecter des règles bien spécifiques en matière de conduite. Ainsi, durant sa période probatoire, le novice doit :

  • Signaler son statut aux autres conducteurs sur la route en collant une vignette « A » à l’arrière de son véhicule ;
  • Adapter sa vitesse ;
  • Ne pas consommer d’alcool (dans la limite de 0,2 grammes par litre de sang).

À quelle vitesse peut-on rouler avec un A ?

Selon l’article R413-5 du Code de la route, un conducteur novice respecte des limitations de vitesses différentes des autres conducteurs. Il doit alors rouler à :

  • 110 km/h au lieu de 130 km/h sur les sections d’autoroute limitées à 130 km/h ;
  • 100 km/h au lieu de 110 km/h sur les portions limitées à 110 km/h (et sur les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central) ;
  • 80 km/h sur les autres routes ;
  • 50 km/h en agglomération.

Astuce du club

Pour ne pas vous tromper dans les limitations de vitesses, pensez à vous munir d’une application mobile dédiée et roulez plus serein !

Quelles sont les limitations de vitesses sous la pluie ?

Les limitations de vitesses sous la pluie en période probatoire sont identiques à celles des autres conducteurs. Ainsi, sur une chaussée mouillée, le jeune conducteur doit respecter les limitations ci-dessous :

  • 110 km/h sur les sections d’autoroute limitées à 130 km/h ;
  • 100 km/h sur les portions limitées à 110 km/h ;
  • 80 km/h sur les autres routes ;
  • 50 km/h en agglomération.

Quel est le montant de l’amende en cas d’excès de vitesse ?

Dans le cadre d’un permis probatoire, le montant de l’amende varie selon l’excès de vitesse constaté.

En voici le détail dans le tableau ci-dessous :

limitation de vitesse jeune conducteur

Pour un excès de vitesses supérieur à 30 km/h, d’autres sanctions peuvent s’appliquer tels que :

  • La suspension du permis de conduire pour une durée de 3 ans maximum ;
  • L’obligation de réaliser un stage de récupération de points ;
  • La confiscation immédiate du permis de conduire, voire du véhicule.

Vous êtes membre du Club Identicar ?

Grâce à votre abonnement à Club Identicar, vous bénéficiez de la garantie « SOS Permis » : votre stage de récupération de points entièrement pris en charge ! Pour planifier votre stage, rendez-vous directement sur votre compte personnel ou l’application mobile Club Identicar..

Combien un jeune conducteur peut perdre de points en cas d’excès de vitesse ?

Lorsqu’il est en période probatoire et commet un excès de vitesse, le jeune conducteur s’expose à la perte de ses points de permis de conduire.

C’est l’article R413-14 du Code de la route qui définit le nombre de points retirés en fonction de la gravité de l’infraction constatée :

limitation de vitesse jeune conducteur

Bon à savoir : Dans le cadre du permis probatoire, le permis de conduire n’est crédité que de 6 points : un excès de vitesse supérieur à 50 km/h entraîne alors la perte du permis de conduire.

Vous n’êtes pas encore membre du Club Identicar ?

N’attendez plus pour découvrir nos offres dès 5 €/ mois !

nec diam consequat. Praesent dapibus suscipit