Une question ?

Une équipe dédiée répond à

toutes vos questions du

lundi au vendredi, de 9h à 18h

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Vous pouvez également consulter notre foire aux questions

Accéder à la FAQ

Assistance 24h/24

Un pépin avec votre voiture ?

Nos équipes sont joignables 24h/24

pour vous porter assistance

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Une question ?

Une équipe dédiée répond à

toutes vos questions du

lundi au vendredi, de 9h à 18h

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Vous pouvez également consulter notre foire aux questions

Accéder à la FAQ

Assistance 24h/24

Un pépin avec votre voiture ?

Nos équipes sont joignables 24h/24

pour vous porter assistance

01 46 90 37 00

Appel gratuit
23
30/06/2021

Téléphone au volant : rappels sur les dispositifs interdits

Lorsque vous entendez parler des interdictions liées au téléphone au volant, vous imaginez peut-être qu’il s’agit uniquement du fait de porter votre téléphone à l’oreille ou de le tenir dans votre main en conduisant ? Mais saviez-vous que les restrictions vont bien plus loin et qu’une nouvelle loi est venue renforcer les mesures récemment ? Nous faisons le point dans cet article.

Téléphone au volant : ce que dit la loi

En France, l’usage du téléphone au volant, c’est-à-dire l’activation de toute fonction de l’appareil, est strictement interdit. Et depuis le 1er juillet 2015, le port de tout dispositif susceptible d’émettre un son directement dans l’oreille du conducteur (à l’exception des systèmes de correction pour la surdité) est également prohibé.

Bon à savoir : Un véhicule momentanément arrêté sur une voie de circulation (hors cas de forces majeures) est considéré comme étant toujours en circulation. Les règles d’interdiction en matière de téléphone au volant s’appliquent alors, même lorsque vous êtes arrêté à un feu rouge par exemple.

Pour rappel, voici, un tableau récapitulatif des dispositifs autorisés ou non en voiture, en 2 roues motorisées ou en vélo : 

Le saviez-vous ?

Selon le baromètre sur l’usage du téléphone au volant publié par la Fondation MAIF et l’IFSTTAR, près d’un conducteur sur 2 utilise son téléphone au volant (chiffres 2019), contre 46 % des automobilistes en 2018, 43 % en 2017 et 39 % en 2016.

Quelles sont les sanctions ?

Téléphoner au volant, c’est-à-dire, conduire avec un téléphone tenu dans la main ou en portant un dispositif audio (écouteur, oreillette ou casque) est puni d’une amende forfaitaire de 135 € et d’un retrait de 3 points sur le permis de conduire. 

 

Depuis le 22 mai 2021, le décret n° 2020-605 du 18 mai 2020 portant diverses dispositions en matière de sécurité routière stipule que tout conducteur qui tient son téléphone en main en même temps qu’il commet une autre infraction risque la rétention et la suspension du permis de conduire pour une durée maximale de 6 mois.

 

Quelles sont les infractions prises en compte par le décret ? 

  • Non-respect des distances de sécurité ou des règles de conduite (code de la route) ;
  • Chevauchement ou franchissement d’une ligne continue ou délimitant une bande d’arrêt d’urgence ;
  • Non-respect des règles de dépassement ;
  • Non-respect des feux de signalisation ou de la signalisation imposant de céder le passage ou de s’arrêter ;
  • Non-respect de la priorité de passage vis-à-vis d’un piéton ;
  • Non-respect des vitesses.

Astuce du club

Vous circulez dans une grande agglomération ? Retrouvez notre guide pour conduire dans les grandes villes en toute sécurité et avec sérénité.

Quels sont les risques liés au téléphone au volant ?

Le téléphone au volant est une source de distraction à la fois : 

  • Visuelle : il détourne votre regard de la route ;
  • Auditive : il vous empêche d’être attentif aux bruits extérieurs pouvant vous prévenir d’un éventuel danger ;
  • Cognitive : vous êtes plus concentré sur votre conversation (orale ou écrite) téléphonique que par ce qu’il se passe sur la route ;
  • Physique : à partir du moment où vous faites une action sur votre téléphone (composer un numéro, rédiger un message, etc.), vous n’avez plus qu’une seule main sur le volant.

Cela implique de multiples conséquences sur votre conduite : augmentation de votre temps de réaction, mais aussi du temps de freinage, réduction de votre champ de vision ou des distances de sécurité, difficulté à maintenir une vitesse adaptée, etc.

 

Selon les chiffres de la Sécurité routière, lire un message en conduisant oblige un conducteur à détourner ses yeux de la route pendant en moyenne 5 secondes, multipliant ainsi par 23 le risque d’accident

 

Un test est disponible sur le site securite-routiere.gouv.fr qui vous permet de simuler les conséquences de lire un message sur votre téléphone portable. Par exemple, si vous roulez à 50 km/h et que vous mettez 7 secondes à lire un sms sur votre téléphone, vous avez le temps de parcourir 97 mètres, distance sur laquelle vous n’aviez plus les yeux sur la route.

Le saviez-vous ?

Les derniers chiffres sur l’utilisation du smartphone au volant indiquent que chaque Français envoie en moyenne 156 SMS par semaine (contre 19 en 2009) et que pour 38 % des conducteurs (67 % pour les moins de 35 ans), regarder son téléphone lorsqu’il émet un son est un réflexe.

Comment limiter les risques ?

Pour limiter les risques d’accident, évitez de toucher votre téléphone lorsque vous êtes au volant de votre auto. Pour cela, la Sécurité routière recommande plusieurs méthodes : 

  • Si vous avez un coup de fil important à passer, anticipez et faites-le avant de prendre la route ;
  • Si vous êtes accompagné, demandez aux autres passagers de prendre en charge la communication ; 
  • Faites une pause : si vous avez réellement besoin de consulter votre téléphone, arrêtez-vous dans un endroit approprié, en toute sécurité (une place de stationnement, un parking, une aire de repos, etc.) ; 
  • Rappelez-vous les risques encourus : tant en matière de sécurité que de sanctions possibles ; 
  • Prenez du recul : tous les messages ou appels ne sont pas urgents, vous n’avez pas l’obligation d’y répondre instantanément et vous pouvez attendre de ne plus être sur la route ; 
  • Ne sortez pas votre téléphone et laissez-le rangé dans votre sac ou dans la boîte à gants par exemple ;
  • Plus radical : éteignez votre téléphone ou mettez-le en mode avion pour éviter de recevoir un message en conduisant.

Astuce du club

Pour éviter d’utiliser votre smartphone au volant, vous pouvez également télécharger l’application « Mode conduite » (uniquement disponible sur Android). Cette app envoie un message personnalisable à vos contacts pour les informer que vous êtes au volant de votre voiture. De cette façon, vos contacts savent qu’il ne faut pas vous déranger et vous n’êtes ainsi pas distrait. Si vous disposez d’un iPhone, activez la fonctionnalité « Ne pas déranger en voiture ».

Le saviez-vous ?

Téléphoner avec un kit mains libres est presque aussi dangereux que de téléphoner sans. Lorsque vous avez une conversation au téléphone, votre attention est diminuée. Ce qui est moins vrai avec un passager situé à vos côtés dans la voiture, à condition qu’il adapte son comportement en fonction des événements qui surviennent sur la route.

Vous n’êtes pas encore membre du Club Identicar ?

N’attendez plus pour découvrir nos offres dès 5 €/ mois !