Une question ?

Une équipe dédiée répond à

toutes vos questions du

lundi au vendredi, de 9h à 18h

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Vous pouvez également consulter notre foire aux questions

Accéder à la FAQ

Assistance 24h/24

Un pépin avec votre voiture ?

Nos équipes sont joignables 24h/24

pour vous porter assistance

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Une question ?

Une équipe dédiée répond à

toutes vos questions du

lundi au vendredi, de 9h à 18h

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Vous pouvez également consulter notre foire aux questions

Accéder à la FAQ

Assistance 24h/24

Un pépin avec votre voiture ?

Nos équipes sont joignables 24h/24

pour vous porter assistance

01 46 90 37 00

Appel gratuit
235
04/01/2021

Recharger son véhicule électrique à domicile : quelle installation choisir ?

Lorsqu’on envisage d’acheter un véhicule électrique, on se pose forcément la question de la charge. Où vais-je charger ma voiture ? Quel type d’installation pour mon domicile ? Dans cet article, vous trouverez tout ce qu’il faut savoir pour bien choisir votre solution de recharge en fonction de votre type d’habitation, de vos besoins kilométriques et de votre budget.

Prises et bornes : les différents types d’installation

La prise domestique

 

D’une puissance de 2,3 kW, la simple prise électrique permet de récupérer environ 10 km d’autonomie par heure. Si elle est bien pratique pour recharger votre voiture le temps d’un dîner chez un ami, elle n’est pas recommandée pour un usage quotidien. Outre sa faible puissance, elle présente le risque de détériorer l’installation électrique de votre habitation. Elle doit donc être vue comme une solution d’appoint.

 

La prise renforcée 

 

La prise renforcée ressemble à une prise extérieure. Sa puissance de 3,2 kW permet une charge plus rapide (en moyenne 15 à 20 km d’autonomie récupérée par heure de charge) tout en étant parfaitement sécurisée pour votre installation électrique.

 

Combien ça coûte ? Compter 350 € tout compris (boîtier + pose par un électricien), hors aides.

Bon à savoir : La prise renforcée suffit pour recharger au quotidien un véhicule hybride rechargeable (VHR), dont l’autonomie dépasse rarement les 50 km. Elle convient aussi aux propriétaires de véhicules électriques roulant peu.

La borne de recharge (ou wallbox)

Il en existe de 3 puissances :

  • 7,4 kW (monophasé)
  • 11 kW (triphasé)
  • 22 kW (triphasé)

La borne de recharge offre la possibilité de piloter la borne, et notamment de programmer la charge sur les heures creuses pour optimiser sa facture d’électricité. Ce pilotage contribue à éviter la sursollicitation de l’installation électrique et donc les disjonctions (les fameux « plombs » qui sautent).

La borne de 7,4 kW, qui permet de récupérer 40 km d’autonomie par heure, répond à la majorité des besoins des propriétaires de voitures électriques (VE) car :

  • la plupart des VE ont une capacité maximum de 7 kW ;
  • la majorité des habitations françaises sont alimentées en courant monophasé.

Au contraire, une borne de puissance supérieure à 7,4 kW nécessite de changer d’installation électrique pour passer en triphasé.

Bon à savoir : Il est inutile de choisir une borne avec une puissance supérieure à la puissance maximale que peut accepter votre véhicule.

Combien ça coûte : compter un budget de 1 200 à 3 000 € tout compris (borne et pose par un électricien agréé), en fonction du travail à réaliser au niveau électrique et le niveau d’intelligence de la borne.

Bon à savoir : Le prix de l’installation dépend de l’installateur et de la complexité des travaux à effectuer, que ce soit en matière d’interface électrique (mise en place d'un tableau électrique, disjoncteur différentiel, passage de câbles, etc.) ou de génie civil (mise en place de tranchées, marquage et support au sol, etc.). Une étude de faisabilité est indispensable pour réaliser un devis précis.

Prise renforcée ou borne de recharge : quel meilleur choix pour moi ?

Le choix de la solution de recharge dépend plus de l’usage que vous faites de votre véhicule électrique que de son autonomie. L’autre critère qui doit guider votre choix est bien sûr votre budget.

Si votre véhicule a une autonomie de 300 km mais que vous ne roulez que 30 km par jour, une simple prise renforcée peut être suffisante. Elle vous permet de récupérer une autonomie de 30 km en 2 heures ou de 90 km en 6 heures. Vous opterez pour une borne de recharge si vous souhaitez piloter votre charge et êtes prêt à investir pour cela.

 

Et pour les copropriétés, comment ça se passe ?

Si installer une prise ou une borne de recharge est simple lorsqu’on réside en logement individuel, l’affaire se corse pour qui réside dans un immeuble. Rassurez-vous, cela reste tout-à-fait possible.

Tout d’abord, sachez que la loi est de votre côté. Que vous soyez propriétaire ou locataire, vous bénéficiez du « droit à la prise », qui permet à toute personne habitant dans un logement en copropriété d’installer à ses frais une solution de recharge sur sa place de parking.

La démarche est alors la suivante : vous faites une demande écrite (par lettre recommandée avec accusé de réception) auprès de votre syndic. Ce dernier dispose d’un délai de 3 mois pour l’approuver ou s’opposer aux travaux en saisissant le Tribunal d’instance, selon le décret entré en vigueur le 1er janvier 2021. En d’autres termes : si au bout de 3 mois, le syndic n’a pas saisi le Tribunal, vous pouvez démarrer les travaux.

Quelles aides financières pour ma borne de recharge à domicile ?

En plus des aides à l’achat d’une voiture électrique, vous pouvez bénéficier d’aides pour l’installation d’une borne de recharge à votre domicile.

Le saviez-vous ?

90 % des recharges se font à domicile ou au travail selon l’Avere, Association nationale pour le développement de la mobilité électrique.

  • Si vous êtes propriétaire de votre résidence principale (maison individuelle ou logement collectif), vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt transition énergétique de 300 €, quel que soit votre niveau de revenu, pour l’achat et l’installation d’une borne de recharge dans votre garage ou dans le parking de votre immeuble.

 

  • Si vous habitez dans un logement collectif, ce crédit d’impôt est cumulable avec la prime ADVENIR de l’Avere, qui couvre les coûts de fourniture et d’installation à hauteur de 50 % pour les points de recharge individuels, avec un plafond de 960 € par point de recharge. Les installations de points de recharge en maison individuelle ne sont en revanche pas éligibles à la prime ADVENIR.

 

  • Certaines collectivités territoriales soutiennent également l’installation de bornes de recharge à domicile dans certaines conditions, comme la ville de Paris ou la région Normandie.

Vous avez besoin d’accompagnement pour installer votre borne ?

Y voir clair dans les équipements, les aides et les démarches n’est pas toujours simple. Sachez qu’il existe des acteurs spécialisés qui peuvent vous aider à faire le meilleur choix pour votre borne de recharge et à réaliser des économies.

 

Les experts de Beev peuvent vous accompagner : ils prennent en compte votre besoin (type d’habitation, véhicule, besoin kilométrique) et mettent en concurrence plusieurs installateurs pour vous proposer la solution la plus adaptée au meilleur prix. Ils peuvent aussi vous aider à choisir votre véhicule électrique.

Les différents dispositifs en bref

Tableau des différents dispositifs de bornes de recharges véhicule electrique