Une question ?

Une équipe dédiée répond à

toutes vos questions du

lundi au vendredi, de 9h à 18h

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Vous pouvez également consulter notre foire aux questions

Accéder à la FAQ

Assistance 24h/24

Un pépin avec votre voiture ?

Nos équipes sont joignables 24h/24

pour vous porter assistance

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Une question ?

Une équipe dédiée répond à

toutes vos questions du

lundi au vendredi, de 9h à 18h

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Vous pouvez également consulter notre foire aux questions

Accéder à la FAQ

Assistance 24h/24

Un pépin avec votre voiture ?

Nos équipes sont joignables 24h/24

pour vous porter assistance

01 46 90 37 00

Appel gratuit
23
21/10/2021

Que signifient les voyants de votre voiture ?

Il existe plusieurs types de voyants dont la couleur varie sur une voiture : tous indiquent une information différente et sont une aide précieuse. En tant que conducteur, lorsqu’un voyant s’allume sur votre tableau de bord, vous devez savoir identifier rapidement à quelle catégorie il appartient et quelles sont les actions à mettre en œuvre pour l’éteindre. Faisons le point ensemble.

Les voyants de mise en contact

Vous avez certainement remarqué que lorsque vous venez de démarrer votre voiture, les voyants de votre tableau de bord s’allument de manière automatique. C’est tout à fait normal et cela signifie justement que tout fonctionne correctement. Ce qui doit vous inquiéter, c’est si les voyants ne s’allument pas au démarrage ou si l’un ou plusieurs d’entre eux ne s’éteignent pas quelques secondes plus tard.

Dans ce cas, il est essentiel de connaître la catégorie du voyant qui s’est allumé et quelle est sa signification afin de prendre les mesures qui s’imposent.

Les voyants de signalisation

Les voyants lumineux liés à la signalisation sont aisément reconnaissables par rapport aux autres. Ces derniers s’allument lorsque vous activez les feux correspondants : feux de position, feux de croisement, feux de route ou encore antibrouillard… Soyez particulièrement attentif lorsque le voyant de mauvais réglage des feux s’active : dans ce cas, il vous faudra rapidement régler la hauteur de vos feux de signalisation pour corriger le problème. De même si le voyant indiquant une ampoule grillée s’allume : vous devez changer l’ampoule ou les ampoules concernées dès que possible.

 

Voici un récapitulatif des principaux voyants de signalisation que vous pouvez retrouver sur votre tableau de bord :

Voyants de signalisation de voiture
Source : Ornikar

Bon à savoir : Les feux de signalisation font partie des équipements obligatoires à avoir dans votre voiture. Selon les articles R314-1 à R314-7 du Code de la route, votre voiture doit être équipée de feux en état de fonctionner pour que vous puissiez voir et être vu sur la route. Le non-respect de cette obligation est passible d’une amende forfaitaire de 68 €.

Les voyants orange d’alerte

Il arrive parfois qu’un voyant orange s’active. Dans un tel cas, pas de panique. Ce témoin lumineux a pour fonction de vous indiquer un dysfonctionnement mécanique ou électronique plus ou moins important mais ne nécessite pas une prise en charge immédiate. Toutefois, vous devrez vous en occuper dès que possible pour éviter que le problème ne s’aggrave.

Les voyants d’alerte les plus fréquents indiquent généralement un dysfonctionnement du système ABS (Antiblockiersystem)  ou du système EPS (Electronic Stability Program)  ou encore un niveau de carburant ou un niveau de charge (si vous possédez une voiture électrique faible, un filtre à particules (FAP) encrassé, etc.

Voici un récapitulatif des voyants d’alerte les plus fréquents :

Source : Ornikar

Les voyants rouges d’alarme

Les voyants d’alarme : rouges ou clignotants doivent être considérés avec la plus grande attention et requière une action immédiate de votre part. Si l’un de ces témoins lumineux s’allume, il y a urgence, vous devez arrêter votre véhicule le plus tôt possible, dans un endroit sécurisé. Si le voyant indique le dysfonctionnement d’un des organes du véhicule, celui-ci doit être pris en charge au plus vite par un réparateur automobile afin d’assurer votre sécurité au volant.

Les voyants rouges peuvent indiquer un problème de consommation au niveau de la batterie ou encore de la direction assistée, mais aussi un risque de surchauffe moteur car la température du liquide de refroidissement est trop élevée ou un niveau d’huile moteur insuffisant, etc.

Ils peuvent aussi vous informer d’une mauvaise utilisation d’un élément de la voiture et demandent une action immédiate à réaliser comme une portière mal fermée ou une ceinture de sécurité non bouclée. Dans ce cas, il vous suffit de bien fermer la porte en question ou d’attacher la ceinture de sécurité concernée pour faire disparaître le voyant.

Enfin, il arrive qu’un même voyant puisse signifier plusieurs choses : c’est le cas par exemple du voyant rouge représentant un cercle contenant un point d’exclamation en son centre et des parenthèses autour. Lorsque ce voyant est activé, il peut signifier que le frein à main est enclenché et que ce dernier doit être levé avant de conduire votre véhicule. Mais s’il reste allumé, même avec le frein à main desserré, il indique alors un problème grave au niveau du circuit de freinage (un manque de liquide de freins ou des plaquettes de frein défectueuses par exemple).

Bon à savoir : Pour éviter une défaillance grave sur votre auto, il est essentiel de bien faire l’entretien de votre voiture et de respecter les recommandations du manuel d’utilisation. Pensez à vérifier les niveaux de votre voiture régulièrement. C’est une démarche simple à réaliser que vous pouvez effectuer vous-même et qui permet de rouler en toute sérénité et assurer le bon fonctionnement de votre auto.

 

Voici un récapitulatif des voyants d’alarme les plus courants :

Voyants rouges d'alarme
Source : Ornikar

Bon à savoir : Le voyant rouge qui représente un point d’exclamation entouré d’un rectangle ouvert sur le dessus et aux bords arrondis indique un problème de pression des pneus, voire même un pneu crevé, n’attendez pas pour faire corriger le problème.

Astuce du club

Saviez-vous que vous avez la liberté de choisir votre réparateur automobile en cas de sinistre ? Qu’il s’agisse d’une panne ou d’un accident, lorsque vous avez besoin de faire prendre en charge votre véhicule, vous pouvez vous tourner vers votre garagiste ou concessionnaire habituel et vous n’êtes pas obligé de choisir le garage partenaire proposé par votre assurance.