Une question ?

Une équipe dédiée répond à

toutes vos questions du

lundi au vendredi, de 9h à 18h

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Vous pouvez également consulter notre foire aux questions

Accéder à la FAQ

Assistance 24h/24

Un pépin avec votre voiture ?

Nos équipes sont joignables 24h/24

pour vous porter assistance

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Une question ?

Une équipe dédiée répond à

toutes vos questions du

lundi au vendredi, de 9h à 18h

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Vous pouvez également consulter notre foire aux questions

Accéder à la FAQ

Assistance 24h/24

Un pépin avec votre voiture ?

Nos équipes sont joignables 24h/24

pour vous porter assistance

01 46 90 37 00

Appel gratuit
147
18/02/2021

Quand faut-il changer ses pneus ?

La durée de vie des pneumatiques dépend de nombreux critères : fréquence d’utilisation, vitesse, conditions climatiques, pression, entretien. Difficile alors d’anticiper avec précision quand est-ce que vous devrez les changer. Que ce soit l’usure ou les conditions climatiques qui l’imposent : nous vous expliquons comment et quand changer vos pneus pour rouler en toute sérénité, sans le moindre danger.

Changer ses pneus à cause de l’état d’usure

Le premier critère à prendre en compte pour savoir quand faire changer ses pneus est l’état du pneu lui-même. Dans un premier temps, vous devez vérifier régulièrement que la surface de vos pneus soit plus haute que le témoin d’usure. En effet, vos pneus sont équipés de rainures qui permettent à l’eau de s’évacuer correctement lorsque vous roulez. C’est ainsi que vous conservez l’adhérence nécessaire à votre sécurité sur la route. Or, si le niveau de la surface de vos pneus atteint la limite d’usure autorisée (soit 1,6 mm comme le précise la réglementation), vous devez impérativement les changer. De même si la différence de profondeur des rainures entre les deux pneumatiques d’un même essieu dépasse 5 mm.

Il existe d’autres cas pour lesquels vous devez également changer vos pneus :

  • L’un de vos pneus est endommagé: vous avez heurté un trottoir par exemple et le pneu présente une déformation, une perforation ou des coupures ;
  • Vos pneus montrent des signes de vieillissement: vérifiez la présence de lacération ou de hernie sur le flan, d’une déformation ou d’une craquelure sur la bande de roulement ;
  • L’un de vos pneus présente une usure irrégulière: il arrive que suite à un défaut d’équilibrage ou de parallélisme, vos pneus soient usés de façon asymétrique. De même, le sous-gonflage d’un pneu peut entraîner une usure de la bande de roulement, tandis qu’un sur-gonflage une usure prématurée sur la bande centrale ;
  • La crevaison: sachez qu’il est tout à fait possible de réparer un pneu qui a crevé si l’enveloppe intérieure n’a pas été endommagée et que le trou ou l’entaille n’est pas trop grand(e) et uniquement présent(e) au niveau de la bande de roulement. Malheureusement, si les dégâts sont trop importants, vous n’aurez alors pas d’autre choix que de le remplacer.

Le saviez-vous ?

Les quatre pneumatiques sont les seuls éléments d’une voiture qui sont directement en contact avec la route, d’où la nécessité d’avoir des pneus en bon état de fonctionnement. Or, selon une étude publiée par le magazine AutoPlus, 26 % des Français roulent avec un pneu trop usé et 9 % circulent même avec les quatre pneus dont le témoin d’usure est visible.

Changer ses pneus à cause des conditions climatiques

Les conditions météorologiques peuvent également être déterminantes pour le changement de vos pneumatiques, et notamment l’hiver lorsque vous roulez sur des routes enneigées ou verglacées avec des températures parfois négatives.

Ainsi, en période hivernale, il est fortement recommandé de changer vos pneus classiques par des pneus neige, même si aucune réglementation ne l’impose à ce jour. Actuellement, seules les chaînes sont obligatoires sur les routes enneigées où sont implantées le panneau « B26 équipements spéciaux obligatoires » (les pneus hiver sont autorisés à condition que la mention « pneus neiges admis » soit indiquée).

Or, il faut savoir que les pneus neige offrent une meilleure adhérence lorsque les températures passent sous le seuil des 7°C. Pour autant, ces derniers ne sont pas adaptés à une conduite tout au long de l’année. Prévoyez de les conserver entre le mois de novembre et le mois de mars uniquement.

Le saviez-vous ?

Pour améliorer la sécurité des automobilistes en cas de neige et de verglas et limiter le blocage des routes dans les régions montagneuses, le décret n°2020-1264 paru au Journal Officiel le 18 octobre 2020, en application de la loi Montagne II du 28 décembre 2016, rendra obligatoire les pneus neige en période hivernale du 1er novembre au 31 mars dans 48 départements situés dans des massifs montagneux à partir du 1er novembre 2021.

Quels sont les risques de ne pas changer ses pneus dans les temps ?

Selon une enquête publiée en 2019 par le magazine AutoPlus, plus d’un Français sur deux roule avec des pneus en mauvais état. Or, circuler avec des pneus usés ou abîmés entraîne des risques considérables.

 

En matière de sécurité tout d’abord

Rouler avec des pneus endommagés entraîne une perte d’adhérence, de tenue de route et dégrade fortement vos capacités de freinage. Et ce, même si votre voiture est équipée d’un système ABS.

 

En matière de responsabilités légales

L’article R314-1 (chapitre IV) du code de la route stipule que « Les roues de tout véhicule à moteur doivent être munies de pneumatiques et que ces derniers doivent :

  • Présenter des sculptures apparentes sur toute leur surface de roulement ;
  • Ne voir apparaître aucune toile ni en surface, ni à fond de sculpture des pneumatiques ;
  • Ne comporter aucune déchirure profonde sur leurs flancs. »

Tout contrevenant à ces obligations s’expose à une amende prévue pour les contraventions de quatrième classe pouvant aller jusqu’à 750 € (voire à l’immobilisation de la voiture).

 

Pour l’environnement

Circuler avec des pneus mal entretenus (sur ou sous-gonflés par exemple) augmente votre consommation de carburant. Pour rouler plus écolo, pensez donc à bien vérifier la pression de vos pneus chaque mois. 

 

Concernant le contrôle technique

À l’occasion du contrôle technique de votre véhicule, sachez qu’il sera recalé et vous serez donc contraint de passer une contre-visite si jamais vos pneus présentent :

  • Une coupure profonde ou une déformation ;
  • Une usure importante et/ou une différence d’usure significative entre deux pneus situés sur un même essieu ;
  • Des dimensions inadaptées ;
  • Des catégories d’utilisation ou de structures différentes sur l’essieu ;
  • Des témoins d’usure illisibles ou inexistants.