Une question ?

Une équipe dédiée répond à

toutes vos questions du

lundi au vendredi, de 9h à 18h

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Vous pouvez également consulter notre foire aux questions

Accéder à la FAQ

Assistance 24h/24

Un pépin avec votre voiture ?

Nos équipes sont joignables 24h/24

pour vous porter assistance

01 46 90 37 00

Appel gratuit
8
21/04/2021

Embrayage de voiture : usage et fonctionnement

Le rôle du système d’embrayage est essentiel au bon fonctionnement de votre voiture. C’est lui qui va vous permettre d’accélérer ou de ralentir sans faire caler votre moteur en optimisant le passage des différentes vitesses. Qu’est-ce que l’embrayage d’une voiture, comment fonctionne-t-il et comment l’entretenir ? On vous révèle tous ses secrets.

Qu’est-ce qu’un embrayage de voiture ?

L’embrayage est un dispositif qui permet d’accélérer ou de ralentir sans provoquer la cale du moteur. Destiné à équiper les voitures dont le moteur ne doit pas s’arrêter de tourner à l’arrêt, le système d’embrayage permet de faire le lien entre la rotation en sortie du moteur et les roues. 

Le système d’embrayage se compose de plusieurs éléments : 

  • L’embrayage : constitué d’un disque, d’une butée et d’un plateau de pression, il rend possible le changement de vitesse lorsqu’il est actionné ; 
  • La pédale d’embrayage : celle située le plus à gauche sur une voiture à transmission manuelle, elle permet d’enclencher le mouvement du dispositif d’embrayage ;
  • La boîte de vitesses : elle permet au conducteur de choisir l’impulsion qu’il veut donner aux roues ; 
  • L’arbre de transmission : il transmet le mouvement du volant moteur aux roues.

Bon à savoir : Si vous conduisez un véhicule automatique et pas une boîte mécanique, vous n’avez pas à gérer le système d’embrayage. C’est pour cette raison que votre voiture n’est équipée que de deux pédales : celle pour l’accélération et celle pour le freinage. En revanche, cela ne signifie pas forcément qu’il n’y a pas de système d’embrayage embarqué. Certaines boîtes de vitesses automatiques (BVR à simple embrayage ou à double embrayage par exemple) en sont équipées mais le système est automatisé et vous n’avez pas besoin de vous en préoccuper.

Comment fonctionne l’embrayage d’une voiture ?

On distingue 3 phases de fonctionnement du système d’embrayage : 

 

  1. La position embrayée (pédale relâchée) : il s’agit de la position « stable » du dispositif, c’est la phase durant laquelle votre voiture roule et l’embrayage transmet toute la puissance fournie sans qu’aucune commande ne soit actionnée ; 

  2. La position débrayée (pédale enfoncée) : à ce stade la transmission est interrompue. La roue est libre ou la voiture est arrêtée mais le moteur continue à tourner sans entraîner les roues ; 

  3. La phase transitoire : appelée « point de patinage », c’est la phase au cours de laquelle la transmission de puissance est rétablie graduellement. Concrètement, l’arbre d’entrée et de sortie ne tournent pas à la même vitesse : un glissement a donc lieu entre les disques.

Le saviez-vous ?

La phase de glissement bien qu’inévitable car elle permet de solidariser la boîte de vitesses et le moteur progressivement doit être limitée dans le temps car elle a pour effet de favoriser l’usure de vos disques d’embrayage.

Quels sont les signes d’un embrayage usé ?

Il existe plusieurs signes avant-coureurs qui vous indiquent que votre système d’embrayage commence à fatiguer, c’est le cas notamment si : 

  • Vous avez de plus en plus de mal à passer les vitesses ; 
  • La pédale d’embrayage est moins souple que d’habitude et qu’elle se raidit ; 
  • Vous entendez un bruit de frottement lorsque vous enfoncez la pédale d’embrayage ;
  • Votre dispositif d’embrayage donne des à-coups, notamment au démarrage ;
  • L’embrayage de votre auto patine lorsque vous démarrez ou montez dans les tours.

Astuce du club

Pour savoir si votre embrayage est usé, faites le test du démarrage en troisième vitesse. Démarrez le moteur. Restez à l’arrêt avec le frein à main serré. Enclenchez la troisième vitesse et essayez de rouler en desserrant peu à peu le frein à main. Si la voiture ne cale pas, il y a de fortes chances que votre dispositif d’embrayage soit usé. Faites appel à un professionnel de l’automobile pour le faire réparer ou le changer. 

Quelles sont les causes d’usure d’un dispositif d’embrayage ?

La cause principale de l’usure de votre embrayage reste bien entendu la cause naturelle : le dispositif est soumis à une pression régulière et s’use chaque fois que vous l’utilisez. Cela dit, d’autres causes peuvent accélérer le vieillissement de votre système d’embrayage, comme par exemple : 

  • De mauvaises habitudes de conduite : si vous embrayez plus souvent que nécessaire, que vous appuyez trop longtemps sur la pédale d’embrayage, etc. ;
  • Conduire avec une voiture souvent trop chargée : plus votre véhicule est lourd, plus la pression exercée sur votre embrayage est forte ;
  • Le fait de circuler régulièrement en ville : cela implique des arrêts fréquents voire intempestifs.

Comment préserver votre système d’embrayage ?

Le dispositif d’embrayage de votre voiture s’use au fil du temps, c’est inévitable. En revanche, vous pouvez augmenter sa durée de vie en adoptant un style de conduite adapté. Voici nos 5 conseils pour y parvenir.

 

  1. Limitez le changement des vitesses : autrement dit, ne changez de vitesses que si cela est nécessaire en anticipant les obstacles que vous rencontrez sur votre trajet pour essayer de garder une vitesse la plus constante possible ; 

  2. Débrayez rapidement : plus vous restez appuyé sur la pédale d’embrayage, plus la pression que vous exercez sur le système d’embrayage est forte, essayez donc de changer de vitesses le plus vivement possible ; 

  3. Ne laissez pas votre pied sur l’embrayage : évitez de garder votre embrayage enfoncé si cela n’est pas nécessaire, dans un virage par exemple ou lorsque vous ralentissez en arrivant à un feu rouge. La meilleure façon d’y parvenir est de ne pas poser votre pied sur l’embrayage lorsque vous n’avez pas réellement besoin de passer une vitesse ; 

  4. En stationnement, privilégiez le frein à main : il arrive que vous n’ayez pas le choix, mais si vous le pouvez, évitez de passer la première vitesse lorsque vous garez votre véhicule, car cela exerce une pression sur le dispositif d’embrayage, même lorsque le moteur est arrêté ;

  5. À l’arrêt, optez pour le point mort : lorsque vous êtes arrêté à un feu rouge par exemple, passez le point mort afin de ne plus êtes obligé d’enfoncer la pédale d’embrayage et libérer ainsi le système d’embrayage de la pression que vous exercez.

Vous n’êtes pas encore membre du Club Identicar ?

N’attendez plus pour découvrir nos offres dès 5 €/ mois !