Une question ?

Une équipe dédiée répond à

toutes vos questions du

lundi au vendredi, de 9h à 18h

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Vous pouvez également consulter notre foire aux questions

Accéder à la FAQ

Assistance 24h/24

Un pépin avec votre voiture ?

Nos équipes sont joignables 24h/24

pour vous porter assistance

01 46 90 37 00

Appel gratuit
15
05/09/2020

Contre-visite du contrôle technique : comment l’éviter ?

En France, le contrôle technique est une obligation légale. Suite au renforcement de la règlementation en mai 2018 et juillet 2019, les points de contrôle à vérifier sont encore plus nombreux et les risques de ne pas obtenir un avis favorable sont plus importants. Or, si votre véhicule ne passe pas le contrôle technique dans le délai imparti, vous serez contraint de faire réparer les défaillances identifiées avant de passer un second contrôle appelé « contre-visite » dans les deux mois qui suivent. Comment l’éviter ? Club Identicar vous apporte la réponse.

En quoi consiste une contre-visite ?

Lorsque vous faites examiner votre voiture dans le cadre d’un contrôle technique, le centre de contrôle dresse un procès-verbal qui peut être :

  • Favorable: dans ce cas, le contrôleur atteste que votre véhicule est en état de circuler.
  • Défavorable pour défaillance(s) majeure(s) ou critique(s): auquel cas, vous serez contraint de présenter à nouveau votre véhicule après avoir effectué les réparations mises en exergue par le centre de contrôle.

Il est possible de réaliser le contrôle technique de votre voiture, ainsi que la contre-visite éventuelle, dans l’un des 6 000 centres agréés par l’État, retrouvez la liste des opérateurs agréés en ligne, directement via le site de l’UTAC (Organisme technique central du contrôle technique des véhicules).

Le saviez-vous ?

Si vous disposez d’une voiture de collection, elle est également soumise à l’obligation d’un contrôle technique tous les 5 ans, sauf si sa mise en circulation est antérieure à 1960.

Comment éviter une contre-visite ?

Pour éviter d’obtenir un avis défavorable au contrôle technique et être obligé de passer une contre-visite, il existe trois moyens :

  • Effectuer des réparations en prévision du contrôle technique.
  • Réaliser un pré-contrôle technique.
  • Faire l’entretien de votre voiture au préalable.

Bon à savoir : Lors d’une contre-visite, les points à contrôler sont définis à l’annexe I de l'arrêté du 18 juin 1991. Ils sont déterminés sur la base des défaillances majeures et des défaillances critiques qui ont été constatées lors du contrôle technique ou de la contre-visite précédents.

Vous êtes membre du Club Identicar ?

Les membres du Club Identicar bénéficient de nombreux bons plans au sein de leur concession automobile, le diagnostic gratuit de votre véhicule avant passage au contrôle technique peut en faire partie.

Effectuer des réparations en prévision

Depuis la nouvelle réglementation en vigueur, le site service-public.fr recense 133 points de contrôle que le centre agréé doit vérifier pour garantir la sécurité de votre véhicule sur la route. Ces points de contrôle concernent notamment les éléments suivants :

  • L’identification du véhicule (documents d’identité et de propriété, plaque d’immatriculation, etc.) ;
  • Les systèmes de freinage (plaquettes, disques de frein, etc.) ;
  • La visibilité (les rétroviseurs, le pare-brise, etc.) ;
  • La direction (le boîtier de vitesse, le volant, etc.) ;
  • Les feux, les dispositifs réfléchissants et les équipements électriques ;
  • Le châssis et les accessoires du châssis ;
  • Les essieux, la suspension, les roues, les pneus, etc. ;
  • Les ceintures de sécurité, l’avertisseur sonore, etc. ;
  • Les nuisances (niveau sonore, pollution, etc.).

Si l’un ou plusieurs des éléments suivants sont en défaut, pensez à les faire réparer avant le contrôle technique pour vous assurer l’obtention d’un avis favorable et ainsi éviter la contre-visite.

Bon à savoir : Le défaut de contrôle technique est puni par la loi. En règle générale le conducteur encourt une amende forfaitaire de 135 €. La sanction peut varier entre l’immobilisation du véhicule lors d’un contrôle de police, ou une amende dont le montant peut s’élever jusqu’à 750 €.

Le pré-contrôle technique

Le pré-contrôle technique est une sorte de contrôle technique réalisé en amont de la visite officielle, et qui n’a aucune valeur légale. Il peut être effectué par un centre de contrôle agréé mais également par un professionnel de l’automobile indépendant, à votre guise. L’idée est d’examiner votre véhicule sur les points de contrôle concernés et d’identifier ceux qui sont susceptibles d’être jugés comme une défaillance majeure ou critique, vous obligeant, de fait, à prendre rendez-vous pour une contre-visite.

Ainsi mis en exergue, vous êtes en mesure de corriger ces points bloquants avant le « véritable » contrôle technique.

Astuce du club

Réalisez un pré-contrôle technique au moins 3 mois avant la date échéance de l’examen officiel afin d’avoir le temps de faire les réparations éventuelles nécessaires.

Faire l'entretien de sa voiture avant le contrôle technique

L’option la plus sûre pour obtenir un avis favorable dès le premier passage au contrôle technique est d’entretenir votre voiture au fil du temps. Pour maintenir votre véhicule dans un bon état mécanique, voici notre checklist d’un bon nombre de vérifications que vous pouvez faire vous-même régulièrement.

  • Contrôlez les niveaux. Huile moteur, liquide de refroidissement, liquide de freins et de direction assistée : un niveau insuffisant de l’un de ces liquides peut entraîner des défaillances pouvant parfois avoir des conséquences néfastes. Pensez à les vérifier régulièrement.
  • Testez votre batterie. Disposer d’une batterie en bon état augmente son espérance de vie et celle de votre véhicule. Assurez-vous qu’elle soit toujours chargée correctement.
  • Entretenez vos pneumatiques. Des pneus sous-gonflés ou sur-gonflés s’usent particulièrement vite et peuvent causer une anomalie au niveau du parallélisme de votre voiture. C’est pourquoi il est nécessaire de vérifier régulièrement la pression de vos pneus.
  • Assurez-vous du bon état de vos freins. Sans être un professionnel de l’automobile, vous pouvez malgré tout constater un état d’usure de vos plaquettes ou disques de frein : grincements, bruits anormaux, frottements, etc. Faites-les changer si nécessaire.
  • Vérifiez le bon fonctionnement de votre éclairage. En matière de sécurité routière, vous devez garantir un bon éclairage de votre véhicule qui vous permet à la fois de voir et d’être vu. Remplacez une ampoule défectueuse, rénovez vos phares, etc.
  • Conservez un pare-brise et des vitres sans défaut. Avoir une bonne visibilité est indispensable sur la route. Si l’une de vos vitres est fissurée ou cassée, n’attendez pas pour la faire réparer ou la remplacer.

Astuce du club

En cas de bris de glace par exemple, profitez d’une prise en charge totale du remplacement ou des réparations de votre vitre endommagée et ne payez pas de franchise grâce à notre garantie « Rachat de franchise ».

Quel est le prix d’une contre-visite ?

Le prix d’une contre-visite est librement fixé par les centres de contrôle, tout comme le tarif du contrôle technique. Ils doivent être affichés clairement à l’entrée de l’établissement.

Pour toute prestation d’un montant supérieur à 25 € TTC, le centre de contrôle doit vous remettre un document sur lequel apparaissent les informations ci-dessous :

  • Votre nom (sauf opposition de votre part) ;
  • La date de rédaction du document ;
  • Les coordonnées du prestataire ;
  • Le lieu (nom de la commune et code postal) et la date de la prestation ;
  • La somme totale à payer (HT et TTC) ;
  • Le décompte détaillé de chaque prestation et produit fourni ou vendu.

Vous n’êtes pas encore membre du Club Identicar ?

N’attendez plus pour découvrir nos offres dès 5 €/ mois !

ut vel, Donec felis leo. Praesent efficitur. sem,