Une question ?

Une équipe dédiée répond à

toutes vos interrogations du

lundi au vendredi, de 9h à 18h

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Vous pouvez également consulter notre foire aux questions

Accéder à la FAQ

Assistance 24h/24

Un pépin avec votre voiture ?

Nos équipes sont joignables 24h/24

pour vous porter assistance

01 46 90 37 00

Appel gratuit
32
15/04/2020

Confinement, absence prolongée : préparer sa voiture pour une longue immobilisation

En cas d’immobilisation de votre voiture pour un mois ou plus, il existe quelques précautions à prendre pour prévenir les risques de problèmes au moment du redémarrage. Conditions de stationnement, batterie, fonctionnement du moteur, pression des pneus, essuie-glaces… Nous partageons avec vous les bons gestes et ceux à éviter, selon un expert*.

Stationner sa voiture de façon stratégique

Si vous disposez d’un parking ou d’un garage, pas d’hésitation : mettez votre voiture à l’abri de tous les éléments susceptibles de l’endommager.

Si vous n’avez pas d’autre choix que de stationner dehors, quelques précautions s’imposent :

  • Eviter les places sous les arbres, les fientes d’oiseaux et la sève étant particulièrement néfastes pour votre carrosserie. En effet, même les peintures modernes ne résistent pas à ces salissures particulièrement redoutables. D’ailleurs, la plupart du temps, les dégâts en résultant ne sont pas garantis par les constructeurs!
  • Privilégier l’ombre. Même si les voitures récentes supportent bien l’ensoleillement, les rayons du soleil peuvent accélérer le vieillissement des essuie-glaces et des tissus de sellerie.

Préserver la batterie

Dès lors que la batterie est branchée, elle se décharge inévitablement au fil du temps, en l’absence de fonctionnement du moteur. Si vous disposez d’un garage, vous pouvez utiliser un mainteneur de charge automatique, conçu, comme son nom l’indique, pour maintenir la charge d’une batterie lors d’une immobilisation prolongée.

Augmenter la pression des pneus

Lorsqu’une voiture est immobilisée sur une longue période, il existe un risque de déformation des pneus. En effet, le poids du véhicule repose entièrement sur la partie du pneu en contact avec le sol, formant des « plats » et augmentant ainsi les risques de vibrations.

C’est pourquoi il est recommandé d’augmenter la pression des pneus de 0,3 à 0,5 bar par rapport à la préconisation habituelle avant l’immobilisation. Attention, au moment de remettre votre voiture en route, il faudra penser à réajuster la pression !

Décoller les essuie-glaces des pare-brises

S’ils ne servent pas pendant une période prolongée, les caoutchoucs d’un essuie-glace peuvent coller à la vitre et s’abimer. Cela vaut surtout si votre véhicule reste en extérieur, au soleil ou dans le froid. Pour éviter ce phénomène, vous pouvez relever les essuie-glaces avec précaution ou glisser quelque chose entre les balais et la vitre.

L’astuce du Club

Déposez un bouchon de liège sous le bras des essuie-glaces pour qu’ils ne soient pas en contact avec le pare-brise.

Les autres bons gestes

  • S’assurer que son véhicule est bien fermé pour éviter toute mauvaise surprise.
  • Retirer les bouteilles contenant des liquides susceptibles de couler.
  • Aérer l’habitacle en laissant deux fenêtres légèrement ouvertes ou en ouvrant une fenêtre de temps en temps, si vous êtes chez vous et que votre voiture est stationnée dans un garage fermé.

Les gestes inutiles ou à proscrire

  • Faire tourner le moteur à l’arrêt

Rien ne sert de faire tourner le moteur de votre voiture à l’arrêt. Cela revient à gaspiller du carburant, pollue inutilement l’air et provoque de la condensation. Les moteurs modernes sont assez performants pour rester inactifs pendant plusieurs mois. Dans le cas d’une voiture plus ancienne, il peut être intéressant – si et seulement si vous en avez l’occasion – de la faire rouler une fois par semaine, idéalement entre 8 et 10 km.

  • Desserrer le frein à main

Si votre voiture est en bon état, votre frein à main ne risque rien ; il n’y a donc pas lieu de le desserrer. Même si ce n’est pas le cas, desserrer votre frein à main induit un risque de mouvement non souhaité de la voiture et ce, même si vous passez une vitesse.

  • Débrancher la batterie

Certains recommandent de débrancher la batterie, notamment sur les anciennes générations de voiture. Cela présente pourtant plus d’inconvénients que d’avantages. Cela implique en effet, au moment de la remise en route de la voiture, de reprogrammer l’horloge, l’autoradio, etc. Sans compter que certains systèmes de fermeture (sans serrure) ne fonctionnent pas sans batterie !

* Cet article a été réalisé avec l’aide de Xavier Parceau, Chef d’atelier Renault Retail Group.

 
Aliquam Donec eleifend luctus pulvinar leo. amet, mi, nunc