Une question ?

Une équipe dédiée répond à

toutes vos questions du

lundi au vendredi, de 9h à 18h

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Vous pouvez également consulter notre foire aux questions

Accéder à la FAQ

Assistance 24h/24

Un pépin avec votre voiture ?

Nos équipes sont joignables 24h/24

pour vous porter assistance

01 46 90 37 00

Appel gratuit
32
19/04/2021

Comment entretenir une voiture qui ne roule pas ou très peu ?

Si vous possédez une voiture, vous savez que celle-ci a besoin d’un entretien régulier. Et ce constat est vrai, même si vous ne circulez pas, ou très peu, avec votre auto. Découvrez nos 5 conseils pour entretenir une voiture qui ne roule pas ou peu.

5 conseils pour entretenir une voiture qui ne roule pas ou peu

 

Lorsque votre voiture reste inutilisée pendant une période prolongée (plusieurs jours, plusieurs semaines ou plusieurs mois), elle risque quand même de s’user et de s’abîmer. C’est pour cette raison que vous devez adopter les bons réflexes en matière d’entretien et notamment penser à : 

  • Protéger l’extérieur ;
  • Nettoyer l’intérieur ;
  • Contrôler la pression des pneus ;
  • Préserver la batterie ;
  • Continuer d’entretenir votre véhicule.

Ces bons réflexes vous permettront ainsi de prendre soin de votre auto et de pouvoir circuler en toute sécurité lorsque vous reprendrez la route !

Le saviez-vous ?

Le nombre de véhicules en circulation est élevé en France, il est nécessaire que ces derniers soient bien entretenus pour éviter les accidents de la route. Selon l’organisme AAA Data, la France comptait 40,8 millions de voitures en circulation au 1er janvier 2021, soit une hausse de 4 % par rapport à l’année précédente. Ce chiffre s’explique notamment par la vente de 1,7 million de véhicules neufs immatriculés au cours de l’année 2020 mais aussi par la crise sanitaire qui a incité de nombreux automobilistes à « retaper » leur vieille auto.

Protégez l’extérieur

 

Lorsque vous immobilisez votre voiture pour un certain temps, pensez à protéger l’extérieur et notamment la carrosserie.

 

Lavez la carrosserie

Dans un premier temps, pensez à nettoyer et à bien sécher la peinture de votre voiture pour éviter que la poussière ou d’autres impuretés ne viennent la détériorer.

 

Protégez les essuie-glaces

À rester collé sur votre pare-brise pendant plusieurs mois sans fonctionner, il est possible que le caoutchouc de vos essuie-glaces finisse par s’abîmer. Afin d’éviter cela, vous pouvez envelopper vos essuie-glaces dans une serviette ou du film plastique avant de les reposer sur votre pare-brise.

 

Garez-vous à l’abri

Que vous ne rouliez pas ou peu avec votre voiture, si cela est possible, essayez de stationner votre voiture dans un endroit sec, à l’abri des intempéries, des impuretés ou du rayonnement du soleil. Si vous n’avez pas de garage ou de box couvert, ne garez pas votre auto sous un arbre et limitez ainsi les poussières, les déjections de volatiles ou encore la sève, des substances abrasives et nocives pour votre peinture. Évitez également les endroits trop fréquentés ou les zones de stationnement où vous pouvez gêner les autres usagers, vous risqueriez de retrouver des rayures ou des frottements sur votre carrosserie.

Astuce du club

Vous immobilisez votre voiture pour de longues semaines ? Pour préserver au mieux l’extérieur de votre véhicule, investissez dans une housse de protection.

Nettoyez l’intérieur

 

Tout comme il est essentiel de bien nettoyer la carrosserie et les éléments extérieurs de votre auto, faire le ménage dans l’habitacle l’est tout autant. Si vous n’utilisez pas votre voiture durant une longue période, assurez-vous que rien à l’intérieur n’entraînera de mauvaises odeurs avec le temps. Pour cela : 

  • Passez l’aspirateur et un chiffon sec pour enlever toutes les saletés et la poussière ; 
  • Ne laissez rien traîner (déchets, aliments, vêtements humides, chaussures, etc.)
  • Nettoyez les sièges et les tapis ;
  • Passez un chiffon sur le tableau de bord, les plastiques et les vitres avec un mélange d’eau et de liquide vaisselle ou un peu de vinaigre blanc.

 

Pensez également à aérer l’habitacle, soit régulièrement si vous avez l’occasion de le faire, sinon vous pouvez aussi laisser les vitres légèrement entrouvertes (suffisamment pour laisser passer l’air mais pas trop pour éviter que la poussière ou des insectes ne passent à l’intérieur).

Contrôlez la pression des pneus

Ne sous-estimez pas l’effet de la pesanteur sur vos pneumatiques, un stationnement prolongé peut finir par les déformer au niveau du point de contact avec le sol, c’est ce qu’on appelle le flatspotting. Si vos pneus ont été déformés, vous risquez de ressentir des vibrations et des tremblements sur les premiers kilomètres lorsque vous reprendrez la route.

Le flatspotting peut être : 

  • Temporaire, et se réguler naturellement, c’est-à-dire que les pneus reprendront leur forme initiale en chauffant lorsque vous circulerez avec votre voiture. Dans ce cas-là, pas d’inquiétude ; 
  • Semi-permanent ou permanent, c’est-à-dire que la déformation restera quoiqu’il arrive. Dans ce cas, faites appel à un professionnel de l’automobile, vous serez sûrement contraint de changer vos pneus.

Pour limiter l’usure de vos pneus durant une longue immobilisation, installez des cales sous votre auto pour la surélever, ou surgonflez légèrement vos pneumatiques (de 25 % environ).

 

Si vous roulez peu mais de façon régulière, surgonfler vos pneumatiques pourrait les faire perdre en adhérence et réduire votre sécurité sur la route. Dans ce cas, pensez plutôt à contrôler la pression de vos pneus régulièrement, au minimum 1 fois par mois.

Astuce du club

La pression des pneus doit idéalement être réalisée « à froid », pensez donc vérifier la pression de vos pneumatiques avant de rouler. L’idéal est de vous équiper d’un compresseur d’air portable pour pouvoir le faire à votre domicile.

Préservez la batterie

 

Si vous avez la possibilité de le faire : l’idéal est de faire rouler votre voiture au minimum une fois tous les 15 jours au cas où. Ne serait-ce que pour éviter que la batterie ne se décharge complètement. Car oui, même si votre voiture est à l’arrêt, la batterie se décharge peu à peu. Et c’est d’autant plus vrai si elle subit en plus des conditions climatiques difficiles (et notamment des changements de température importants l’été ou l’hiver). 

 

Vous pouvez également acquérir un chargeur ou un mainteneur de batterie. Si vous roulez peu ou pas du tout avec votre voiture, cela vous permettra d’alimenter la batterie régulièrement pour qu’elle ne se décharge pas.

Bon à savoir : Si vous possédez un véhicule électrique, soyez également très vigilant à son autonomie. Les professionnels de l’automobile recommandent de maintenir la charge d’une batterie de voiture électrique entre 40 et 80 % lorsque cette dernière est inutilisée durant une période prolongée.

Continuez d’entretenir votre véhicule

 

Lorsqu’une voiture ne roule pas ou très peu, vous pouvez avoir tendance à croire que certains entretiens ne sont pas nécessaires. Or, il est important de prendre en considération que l’entretien d’une voiture peut se faire selon un nombre de kilomètres parcourus, mais aussi, selon une durée spécifique. Reportez-vous au carnet d’entretien pour vous assurer que vous êtes à jour ou demandez conseil à votre concessionnaire ou votre garagiste habituel.

 

Pensez également à vérifier les niveaux des différents liquides et à les remplacer si besoin : 

  • Faites le plein d’essence ou de diesel avant d’immobiliser votre voiture : si votre réservoir de carburant est vide, l’humidité, voire même des dépôts de poussières ou des saletés, peuvent s’y accumuler, détériorant ainsi votre moteur lorsque vous le ferez à nouveau tourner ; 
  • Faites les niveaux de tous les liquides : liquide de frein, de refroidissement (privilégiez un liquide 4 saisons), huile moteur, etc., vérifiez que chaque réservoir est plein.

 

Si vous roulez peu avec votre auto, ajoutez des additifs à votre carburant. Jérémy Lacoste, Responsable Pièces et Service du groupe Equation Toulouse explique que « lorsqu’un véhicule roule peu, un phénomène de condensation peut se produire, des bactéries se développer dans le réservoir et provoquer des pannes et des dégradations dans le système d’injection, c’est pour cette raison qu’il est important de prévenir ces risques grâce à des additifs spécifiques. »

 

Ces produits sont vendus en moyenne entre 10 et 30 € en concession et vous apportent une réelle sérénité quant à l’entretien de votre voiture si elle tourne peu.

Le saviez-vous ?

En 2021, le décret publié dans le Journal Officiel du 18 octobre 2020 rend obligatoires les pneus neige en hiver dans les zones montagneuses de France. Sachez que même si vous roulez peu avec votre auto, si vous circulez dans les zones concernées, vous serez contraint d’équiper votre véhicule en conséquence.

Astuce du club

Après une longue immobilisation, pensez à vérifier un certain nombre d’éléments avant de partir sur les routes : vérifiez l’autonomie de votre batterie, testez votre frein à main, les freins, l’embrayage et l’accélérateur, assurez-vous que tous les organes de votre auto fonctionnent correctement (éclairages, voyants, etc.), vérifiez la pression des pneus (surtout si vous les aviez surgonflés volontairement). Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à faire contrôler votre voiture par votre concessionnaire ou garagiste habituel.

Vous n’êtes pas encore membre du Club Identicar ?

N’attendez plus pour découvrir nos offres dès 5 €/ mois !