Une question ?

Une équipe dédiée répond à

toutes vos questions du

lundi au vendredi, de 9h à 18h

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Vous pouvez également consulter notre foire aux questions

Accéder à la FAQ

Assistance 24h/24

Un pépin avec votre voiture ?

Nos équipes sont joignables 24h/24

pour vous porter assistance

01 46 90 37 00

Appel gratuit
7
15/04/2021

Quelles sont les aides pour passer le permis de conduire ?

Passer son permis de conduire est une étape importante dans la vie d’un conducteur. Mais pour certains, cette épreuve est parfois semée d’embûches. Il existe aujourd’hui de nombreuses aides pour améliorer l’accès au permis de conduire. D’une part, des aides financières proposées par l’État mais également des actions solidaires menées par des acteurs du secteur privé. Focus.

Les aides de l’état pour passer le permis de conduire

Le gouvernement français propose différentes aides financières pour aider certains publics, et notamment les plus défavorisés, à accéder plus facilement au permis de conduire. Voici le détail des aides disponibles ci-dessous.

 

1. Le permis à 1 € pour les 15-25 ans

 

De quoi s’agit-il ?

Cette aide se présente sous la forme d’un prêt à taux zéro. Le montant du prêt s’élève entre 600 et 1200 € dans le cadre d’une formation initiale et à 300 € dans le cadre d’une formation complémentaire (sans dépasser le montant inscrit dans le contrat de formation). Le remboursement se fait par mensualités de 30 € maximum.

 

Quelles sont les conditions d’éligibilité ?

Pour être éligible à l’aide « Le permis à 1 € » il faut :

  • Être âgé de 15 à 25 ans à la date de signature du contrat de formation avec une auto-école ou une association agréée ;
  • Utiliser l’aide pour financer soit une 1ère formation initiale, soit une formation complémentaire (en cas d’échec) ;
  • Préparer soit le permis B, A1 ou A2.

Bon à savoir : La formation du permis B peut être réalisée au format « classique » ou bien en conduite accompagnée ou supervisée.

 
2. L’aide pour les apprentis

 

De quoi s’agit-il ?

L’aide pour les apprentis est une prime d’un montant fixe de 500 €, quels que soient les frais engagés. L’apprenti doit transmettre son dossier au CFA (Centre de formation d’apprentis) auquel il est rattaché.

 

Quelles sont les conditions d’éligibilité ?

Pour être éligible à cette aide, il faut :

  • Être apprenti ;
  • Avoir au minimum 18 ans ;
  • Préparer le permis B.

 

3. L’aide en cas de chômage

 

De quoi s’agit-il ?

Sous certaines conditions, les demandeurs d’emploi peuvent bénéficier d’une aide financière pour passer le permis de conduire d’un montant maximum de 1200 €. Cette aide est directement versée par Pôle emploi à l’auto-école.

 

Quelles sont les conditions d’éligibilité ?

Pour être éligible à cette aide il faut remplir les critères suivants :

  • Être inscrit en tant que demandeur d’emploi depuis au moins 6 mois de manière continue en catégorie A, B ou D « formation » et « contrat de sécurisation professionnelle » (ou être en contrats aidés) ;
  • Avoir plus de 18 ans ;
  • Percevoir un minimum social ou l’aide au retour à l’emploi (ou l’allocation de sécurisation professionnelle minimale) ou être indemnisé par l’assurance chômage ;
  • Le conseiller Pôle emploi doit également constater que le fait de ne pas détenir le permis de conduire est un réel obstacle à l’embauche.

 

4. L’aide en cas de handicap

 

De quoi s’agit-il ?

En cas de handicap, le financement de tout ou partie du permis de conduire peut être pris en charge soit par :

  • La prestation de compensation du handicap (PCH) : une prime qui permet de financer certaines dépenses liées à une situation de handicap. Elle est versée par les services du département sous certaines conditions d’attribution ;
  • L’Agefiph, chargée de soutenir le développement de l’emploi des personnes atteintes d’un handicap ;
  • Le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP).

 

Quelles sont les conditions d’éligibilité ?

Pour connaître les conditions d’éligibilité à ces différentes aides, il faut se tourner vers la maison départementale des personnes handicapées à laquelle le candidat est rattaché.

 

5. Le CPF : compte personnel de formation

 

De quoi s’agit-il ?

Le CPF a remplacé l’ancien DIF (Droit individuel à la formation). Il s’agit de droits acquis par un salarié tout au long de sa vie active qui lui donnent la possibilité de financer tout ou partie d’une formation, dont le permis B (entre autres).

 

Quelles sont les conditions d’éligibilité ?

Pour pouvoir financer son projet de passer le permis à l’aide de son CPF, le futur conducteur doit répondre à trois conditions :

  • Avoir besoin du permis dans le cadre de son projet professionnel ;
  • Ne pas avoir d’interdiction de demander le permis ou un permis de conduire suspendu (suspension judiciaire ou administrative) ;
  • La formation doit être prise en charge par un établissement de formation agréé.
 
6. L’aide pour les jeunes franciliens en insertion professionnelle

 

De quoi s’agit-il ?

Depuis le 1er mars 2021 la Région Ile-de-France finance tout ou partie du permis de conduire pour les jeunes franciliens en insertion professionnelle. Une aide d’un montant de 1300 € est versée en deux temps :

  • Un premier versement de 650 € est réalisé après les 10 premières heures de conduite ;
  • Un second versement du restant dû est effectué pour valider l’obtention du permis de conduire.

 

Quelles sont les conditions d’éligibilité ?

Pour bénéficier de l’aide pour les jeunes franciliens il faut :

  • Être âgé de 18 à 25 ans ;
  • Résider en Ile-de-France ;
  • Être inscrit dans une démarche d’insertion professionnelle.

Quand les entreprises s’investissent pour aider au passage du permis de conduire

 

Au-delà des aides proposées par le gouvernement, certaines entreprises et autres associations s’engagent en faveur de l’insertion professionnelle, et notamment grâce à un accès facilité à la mobilité. C’est le cas du Club Identicar par exemple, qui, à travers les actions menées par les collaborateurs engagés dans la Fondation Identicar, soutient des projets d’accompagnement de personnes vulnérables.

 

C’est en 2019 que les collaborateurs engagés sur la thématique de l’accès au permis de conduire ont créé une Classe de code solidaire. L’objectif de ce projet est d’offrir un accompagnement personnalisé et adapté à des personnes en situation de handicap qui ont besoin du permis de conduire dans le cadre de leur insertion professionnelle.

 

La Fondation et la classe de code mènent plusieurs actions :

 

    1. Financer des projets d’associations visant à faciliter l’accès au permis de conduire à des publics défavorisés

 

Dans le cadre de son appel à projets annuel, la Fondation Identicar a contribué financièrement au projet du Groupe ARES, en 2019, visant à concevoir des formations au code de la route et au permis de conduire destinées à des personnes en situation d’exclusion (due notamment à la barrière de la langue) ; et au projet de Justice 2ème chance, en 2020, dont l’objectif est de permettre à des bénéficiaires sortant de prison de passer le permis de conduire afin de favoriser leur insertion professionnelle.

 

2. Former des élèves au code de la route et au permis de conduire

 

En créant la Classe de code, les collaborateurs volontaires de Club Identicar offrent aux élèves inscrits dans le cursus une formation dédiée et adaptée à leurs difficultés. Les collaborateurs ont suivi une formation spécifique leur permettant aujourd’hui de transmettre à ces élèves les connaissances nécessaires pour parvenir à passer leur permis de conduire.

 

« Les professeurs Identicar sont très sympas et nous écoutent beaucoup en classe. Ils arrivent à nous expliquer les choses autrement et sereinement. Personnellement, cela m’a beaucoup motivée à reprendre des cours de code et à ne pas abandonner. Grâce à eux j’ai obtenu mon code et je les en remercie mille fois. » Myriam, ancienne élève de la Classe de code Identicar.

 

3. Devenir ambassadeur auprès d’entreprises et d’associations partenaires

 

Enfin, la volonté de ce projet est également de maximiser son impact :

  • Par rapport aux difficultés auxquelles les apprenants peuvent être confrontés : difficultés cognitives, exclusion sociale, mauvaise connaissance de la langue française, etc.
  • Par rapport au nombre d’acteurs engagés dans ce type de projet solidaire : la Classe de code a pour vocation de fournir aux entreprises et associations qui souhaitent ouvrir une classe de code, un kit « clé en main » (composé d’un lexique, de fiches de révision, d’une FAQ, de retours d’expérience, etc.) qui leur permettrait de lever tous les freins au développement de ce type de projet au sein de leur structure. À ce jour, La Poste, Groupe ARES mais aussi VIVRE contribuent au projet.

Exemple de fiche de révision créée par la Classe de code Identicar

Le saviez-vous ?

La Classe de code, créée en fin d’année 2019, est le tout premier projet de mobilité solidaire de la Fondation Identicar !

Vous n’êtes pas encore membre du Club Identicar ?

N’attendez plus pour découvrir nos offres dès 5 €/ mois !