Une question ?

Une équipe dédiée répond à

toutes vos questions du

lundi au vendredi, de 9h à 18h

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Vous pouvez également consulter notre foire aux questions

Accéder à la FAQ

Assistance 24h/24

Un pépin avec votre voiture ?

Nos équipes sont joignables 24h/24

pour vous porter assistance

01 46 90 37 00

Appel gratuit
14
29/04/2021

Le guide pour conduire sereinement dans les grandes villes

Si vous avez déjà conduit dans une grande agglomération, vous savez que cela peut parfois s’avérer compliqué. Ces trajets peuvent vite devenir source de stress et de mauvais réflexes. Retrouvez notre guide pour conduire sereinement dans les grandes villes et soyez assuré d’adopter les bons gestes au volant de votre auto. 

Circuler en voiture dans une grande ville : le bilan

 

Dans une étude publiée en 2019, Mister Auto indiquait que les Français passaient en moyenne 270 heures par an dans leur auto. Un chiffre qui donne envie de s’intéresser de près aux conditions dans lesquelles ils passent toutes ces longues heures derrière leur volant.

 

Pour réaliser cette enquête, 15 facteurs différents ont été pris en compte comme par exemple le nombre d’heures passées dans les embouteillages, la qualité des routes, la qualité de l’air ou encore la violence routière, etc. C’est en combinant ces facteurs que l’étude révèle que les conditions de circulation dans les villes françaises les plus importantes sont loin d’être idéales comparées à nos homologues dans le monde. Sur un classement de 100 villes dans le monde, Toulouse arrive à la 33ème place, suivie par Nice (42ème), Bordeaux (48ème), Lyon (57ème), Marseille (65ème) et Paris (72ème).

 

Quels sont alors les bons réflexes à adopter pour circuler dans de meilleures conditions dans une grande ville française ?

Bien conduire dans les grandes villes : les 5 règles d’or

 

Le spécialiste des 2 roues électriques « Les Nouveaux Scooters » a publié récemment un guide de bonne conduite appelé « La loi de la jungle ne s’applique pas quand on conduit un scooter électrique » qui vise, en 4 chapitres, à rappeler les bons réflexes à avoir pour circuler en scooter dans la capitale. Dans cette idée, nous vous présentons dans cet article les 5 règles d’or à respecter pour rouler sereinement en voiture dans une grande ville (Paris ou une autre).

 

Règle n°1 : Respectez le Code de la route

Cette première règle vous semble peut-être évidente et pourtant, dans le tumulte d’une circulation dense d’une grande ville, il est parfois possible de faire des erreurs. Lorsque vous conduisez dans une grande ville, restez donc vigilant :

  • Arrêtez-vous au feu… orange ! Pour rappel, l’article R412-31 du code de la route stipule que tout conducteur doit marquer l’arrêt au feu orange (et non pas au feu rouge), sauf si cela conduit à un danger ;
  • Respectez les limitations de vitesse et les distances légales de sécurité, elles sont là pour vous protéger, vous et tous les usagers sur la route. En plus cela vous permettra de rouler plus écolo et de faire des économies ;
  • Tenez compte des marquages au sol et des panneaux de signalisation: n’empruntez pas de sens interdit ou de voies réservées aux autres usagers (pistes cyclables, couloirs de bus, etc.) ;
  • Ne vous garez pas n’importe où: au-delà du fait qu’un stationnement gênant peut vite avoir de lourdes conséquences dans une grande ville (forcer les dépassements imprévus, créer des embouteillages), pensez également que de plus en plus de villes s’équipent d’un système de vidéo-verbalisation.

Bon à savoir : La vidéo-verbalisation des infractions routières existe depuis 2008 en France. Elle permet à un agent verbalisateur de constater, depuis un écran de contrôle, une infraction au code de la route filmée par une caméra située sur la voie publique. L’objectif de la vidéo-verbalisation est d’inciter les automobilistes à respecter les règles du code de la route de manière stricte, partout et tout le temps.

 

Règle n°2 : Réduisez votre vitesse

Selon la Sécurité routière, la vitesse est la première cause de mortalité routière en France. Elle est non seulement un facteur déclencheur d’accident mais également un facteur aggravant. En réduisant votre vitesse, et notamment en ville, vous réduisez considérablement les risques de :

  • Réduire votre champ de vision ;
  • Augmenter votre fatigue et votre stress ;
  • Causer un accident grave.

Pour sensibiliser les conducteurs à ces sujets, la Sécurité routière a lancé une campagne intitulée « Et si on levait le pied ? » dans laquelle le professeur Slow, un sage et attachant paresseux explique les bénéfices de la « Slow conduite » à travers une série de vidéos dédiées. Avec comme morale de chaque histoire : « La vie appartient à ceux qui lèvent le pied ».

 

Règle n°3 : Soyez vigilant à l’angle mort

Sur la route, et c’est encore plus vrai dans une grande ville où, les piétons, vélos, trottinettes électriques ou encore les scooters sont particulièrement vulnérables face aux voitures et aux poids lourds. Cela s’explique pour deux raisons principales :

  • Ils sont plus difficiles à voir ;
  • Ils peuvent se retrouver plus facilement dans « l’angle mort ».

Pour rappel, un angle mort est une zone située sur les côtés latéraux et à l’arrière d’un véhicule dans laquelle la visibilité du conducteur est nulle. Un usager vulnérable qui se trouve dans l’angle mort d’une automobile ou d’un autobus est alors invisible pour le conducteur, et ce même en plein jour.

 

C’est pour cette raison qu’en tant qu’automobiliste, vous devez être particulièrement attentif à tout usager qui pourrait se retrouver dans votre angle mort.

 

Exemples d’illustration :

Le saviez-vous ?

En France, le gouvernement a mis en place un dispositif de signalisation des angles morts pour les poids lourds. Ainsi depuis le 1er janvier 2021, tous les véhicules lourds dont le poids total autorisé en charge dépasse 3,5 tonnes (et notamment les autobus) doivent apposer un dispositif de signalisation visible sur les côtés et à l’arrière du véhicule afin de rappeler aux usagers les plus vulnérables les dangers de l’angle mort.

Règle n°4 : Faites preuve de courtoisie

La psychologue Camille Rochet explique que lorsqu’un conducteur est au volant de sa voiture, son « Moi » prime sur le « Nous », c’est-à-dire qu’il est concentré sur l’objectif qu’il s’est fixé et que cet objectif diminue sa capacité à percevoir et à comprendre le comportement au volant des autres automobilistes ou les réactions des autres usagers sur la route. C’est principalement ce qui explique les incivilités au volant, et notamment dans les grandes agglomérations. Et c’est pour cette raison qu’il est important d’en avoir conscience pour adopter un comportement plus tourné vers le collectif, incontournable lorsque vous circulez dans une grande ville. À ce sujet Camille Rocher précise :

« Il est essentiel de remettre un peu d’empathie dans la compréhension des usagers avec qui l’on partage la route. Faire preuve de tolérance et se souvenir que la route est un espace collectif. Quand l’autre agace ou énerve, il peut être utile de se demander s’il le fait exprès, quels sont ses enjeux. Et puis, n’ai-je jamais commis une erreur moi-même ? En somme, faire preuve de bienveillance. »

Règle n°5 : Évitez les heures de pointe et les embouteillages 

L’étude TomTom Traffic Index montre qu’en 2019 les automobilistes parisiens et en Ile-de-France ont passé 163 heures coincés dans les embouteillages. Selon l’étude, Paris se place première au classement avec un taux de congestion de 39 %, devant Marseille (34 %), Bordeaux (32 %), Grenoble (32 %), Nice (31 %), Lyon (30 %), etc. Une situation source de fatigue et de stress pour les conducteurs. Pour limiter ces risques, voici quelques conseils à appliquer dans la mesure du possible :

  • Évitez de circuler dans les grandes villes en voiture, et encore moins durant les « heures de pointe » ;
  • Si vous n’avez pas le choix, pensez à vérifier votre temps de trajet à l’avance afin d’adapter votre heure de départ et ne pas vous mettre en retard ;
  • Si vous le pouvez, ne vous fixez pas d’heure d’arrivée précise et limitez ainsi votre stress au volant ;
  • Essayez de conduire de manière détendue: écoutez de la musique que vous aimez ou des podcasts que vous auriez mis dans votre playlist en attente.

Vous avez désormais les clés pour rouler dans les villes les plus peuplées de France en toute sérénité. Vous voulez être sûr de vous rappeler de ces 5 règles d’or ? Téléchargez sans plus tarder notre infographie (Clic droit sur l’image > « Enregistrer l’image sous ») :

Vous n’êtes pas encore membre du Club Identicar ?

N’attendez plus pour découvrir nos offres dès 5 €/ mois !