Une question ?

Une équipe dédiée répond à

toutes vos questions du

lundi au vendredi, de 9h à 18h

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Vous pouvez également consulter notre foire aux questions

Accéder à la FAQ

Assistance 24h/24

Un pépin avec votre voiture ?

Nos équipes sont joignables 24h/24

pour vous porter assistance

01 46 90 37 00

Appel gratuit
33
06/11/2020

Voiture hybride ou électrique : quel meilleur choix pour moi ?

Vous êtes prêt.e à sauter le pas et à passer à un véhicule plus propre mais vous vous posez la question : électrique, hybride ou hybride rechargeable ? En quoi ces motorisations sont-elles différentes ? Laquelle est le meilleur choix pour moi ? Si le véhicule électrique et le véhicule hybride sont tous les deux équipés d’une batterie électrique rechargeable, ils ne se prêtent pas au même usage. Décryptage.

Voiture électrique et voiture hybride : fonctionnement et autonomie

Le véhicule électrique (VE)

La voiture électrique est équipée d’un moteur électrique associé à une batterie, qui remplacent le moteur à combustion et le carburant dans une voiture thermique (essence ou diesel). La batterie se recharge sur une borne de recharge, à domicile (ou en entreprise) ou sur l’espace public.

Les modèles qui sortent aujourd’hui ont une autonomie théorique de 250 à 600 kilomètres, selon les capacités de la batterie. Toutefois, l’autonomie d’une voiture électrique est en réalité très liée :

  • à votre conduite : contrairement à un véhicule thermique, le véhicule consomme plus sur l’autoroute et moins en ville.
  • aux conditions climatiques : en hiver, une voiture électrique consomme plus qu’en été (dans des proportions plus importantes qu’un véhicule thermique).

Le véhicule hybride (VH)

La voiture hybride est composée d’un moteur essence (ou plus rarement diesel), d’un moteur électrique et d’une petite batterie, qui s’alimente lors des phases de freinage et de décélération. Elle ne se recharge pas sur une prise. Elle s’apparente donc à une voiture thermique à assistance électrique. En fonction du niveau d’hybridation du véhicule, l’électricité ainsi accumulée peut être utilisée :

  • lors du démarrage du véhicule uniquement ;
  • lors du démarrage du véhicule et en renfort du moteur thermique pendant quelques instants ;
  • en 100 % électrique sur de très courtes distances (à une vitesse inférieure à 30 km/h).


Le véhicule hybride rechargeable (VHR)

Le véhicule hybride rechargeable est équipé d’une batterie et d’un moteur électrique plus importants qu’un véhicule hybride. Sa batterie s’alimente également lors des phases de freinage et de décélération, mais pas seulement : elle peut aussi se recharger sur une borne électrique.

Une voiture hybride rechargeable peut parcourir plusieurs dizaines de kilomètres en 100 % électrique (environ 50 km pour la plupart modèles récents), c’est-à-dire sans consommer une seule goutte de carburant. Dès lors que la batterie est déchargée, le moteur thermique (essence ou diesel) prend le relais. Cela permet de contourner les « limites » de la voiture électrique en termes d’autonomie, de disponibilité des bornes et de temps de charge.

Pour l’autonomie en zéro émission, avantage électrique. Pour la souplesse, avantage hybride rechargeable.

 

Voiture électrique et voiture hybride : l'impact sur l’environnement

La voiture électrique n’émet ni CO2 ni particules fines en roulant. Même si sa fabrication et l’alimentation de sa batterie génèrent des émissions de CO2, elle affiche un excellent bilan carbone (zéro émission) à l’usage.

On ne peut pas en dire autant pour une voiture hybride, rechargeable ou non, qui aura recours à l’essence en complément de l’électricité.

Bon à savoir : Selon les modèles, les véhicules hybrides et hybrides rechargeables peuvent émettre jusqu’à 2 fois moins de CO2 qu’une voiture thermique.

L’argument « zéro émission » pour le véhicule électrique vaut aussi pour le bruit ! Le véhicule électrique et le véhicule hybride rechargeable utilisé en 100 % électrique ont en effet un fonctionnement quasi-silencieux.

Pour l’impact sur l’environnement à l’usage, avantage électrique.

Voiture électrique et voiture hybride : le prix

Pour évaluer ce que vous coûtera une voiture, qu’elle soit électrique, hybride ou thermique (essence ou diesel), il faut prendre en compte le prix d’achat (sans oublier les aides gouvernementales), mais aussi l’entretien, l’énergie, l’assurance et la décote. Vous obtiendrez ainsi le coût global de possession de votre voiture.

Le prix à l’achat

Depuis peu, on trouve des modèles de véhicules électriques à partir de 20 000 €, même si l’essentiel de la gamme se situe davantage entre 35 000 € et 50 000 €.

Les voitures hybrides coûtent, pour la plupart, entre 25 000 € et 35 000 €.

Pour une hybride rechargeable, il faut compter entre 35 000 € à 50 000 €.

Pour le prix à l’achat, match nul entre électrique et hybride rechargeable. Les modèles hybrides sont légèrement plus compétitifs en termes de tarif.

Les aides gouvernementales

Les voitures électriques sont éligibles à toutes les aides gouvernementales en France, y compris, en ce moment, aux dispositifs mis en place par le gouvernement dans le cadre du plan de soutien. Au contraire, les véhicules hybrides sont de moins en moins concernés par ces coups de pouce.

  • Les véhicules électriques sont éligibles à la prime à la conversion (jusqu’à 5 000 €) et au bonus écologique (jusqu’à 7 000 €).
  • Les véhicules hybrides rechargeables sont éligibles à la prime à la conversion (jusqu’à 5 000 €) et à un bonus de 2 000 €.
  • Les véhicules hybrides ne sont plus éligibles ni à la prime à la conversion ni au bonus écologique.

A noter : les dispositifs d’aide gouvernementale sont complexes et varient, selon les cas, en fonction de votre revenu fiscal, du prix d’achat du véhicule et/ou de son autonomie pour les véhicules électriques rechargeables. 

Pour les aides gouvernementales, avantage électrique.

La dépréciation

Un autre facteur à prendre en compte est la décote du véhicule au fil des années. Elle déterminera la valeur résiduelle du véhicule, c’est-à-dire sa valeur à la revente.

Pendant un moment, les véhicules hybrides rechargeables étaient mieux valorisées que les voitures électriques sur le marché de l’occasion. Le prix des voitures d’occasion électriques était sous-évalué, car les acheteurs craignaient pour la durée de vie de la batterie. De gros progrès ayant été faits dans ce domaine, les véhicules électriques sont désormais correctement cotés sur le marché de l’occasion.

Pour la décote, match nul entre électrique et hybride.

Coût de l’énergie

Côté énergie, les véhicules 100 % électriques sont plus économiques car vous n’avez plus besoin de faire de plein de carburant en station.

Bon à savoir : L’électricité consommée par votre voiture vous coûte en moyenne 2 €/100 km, que vous retrouverez sur votre facture d’électricité, à comparer avec 11 € en moyenne pour une voiture essence et 8 € pour une diesel.

Pour une hybride rechargeable, tout dépend de la part de l’électrique et du thermique dans votre kilométrage.

Attention :
pour une bonne efficience de votre hybride rechargeable, vous devez recharger régulièrement la batterie, sous peine de voir exploser votre coût d’usage. Si votre batterie électrique est toujours à plat, cela aura pour conséquence une surconsommation d’essence liée au surpoids de cette motorisation.


Pour l’énergie, avantage électrique.

Coûts d’entretien

L’entretien est un poste de dépense important pour tout propriétaire de voiture.

Les propriétaires de voitures électriques sont néanmoins moins concernés. En effet, un VE est beaucoup plus simple qu’un véhicule thermique en termes de conception. Il nécessite donc beaucoup moins d’entretien.

Bon à savoir : Un moteur de voiture électrique contient environ 40 pièces mécaniques, contre 400 pour un moteur de voiture thermique, ce qui explique ses contraintes d’entretien limitées. Par ailleurs, grâce au processus de récupération d’énergie au freinage, les plaquettes et disques de freins d’un VE s’usent beaucoup moins vite que ceux d’une voiture thermique.

Les VH (rechargeables ou non) étant équipées d’un moteur thermique, elles se heurtent aux mêmes contraintes d’entretien que les voitures thermiques. Par exemple, elles n’échappent pas à la vidange.

Cependant, que vous achetiez un véhicule électrique ou hybride, il y a certaines dépenses que vous ne pourrez pas éviter : changement des pneus (plus souvent que sur une voiture thermique), réparations en cas d’aléa, etc.

Bon à savoir : L’assurance complémentaire auto du Club Identicar vous permet d’être mieux couvert.e en cas de sinistre de votre véhicule, grâce à des garanties qui complètent celles de votre assurance principale.

Pour l’entretien, avantage électrique.

Coûts de stationnement

Certaines villes (comme Lyon ou Marseille) pratiquent des tarifs préférentiels, voire la gratuité (Paris, Aix-en-Provence ou encore Nice) du stationnement, pour les voitures électriques et VHT. En plus de faire une économie non négligeable sur le prix du stationnement, le conducteur augmente ses chances de trouver une place libre dans les zones les plus denses.

Pour le stationnement, avantage électrique et hybride rechargeable.

Pour le coût global de possession, tout dépend de votre usage.

La recharge : le nerf de la guerre

La recharge en itinérance reste un frein important pour les automobilistes intéressés par les véhicules électriques. En effet, les stations de recharge publiques, même si elles sont de plus en plus nombreuses, ne sont pas encore assez généralisées, ni assez uniformément réparties sur le territoire. Or, sans batterie, votre voiture sera immobilisée et vous serez bloqué.e. A noter également : le foisonnement des cartes permettant l’accès aux bornes de recharge et la facturation, qui compliquent encore la recharge.

La question de la recharge est moins critique pour les véhicules hybrides rechargeables. Si vous n’avez plus de batterie et que vous êtes loin d’une borne de recharge, le moteur thermique prend le relai et vous pouvez poursuivre votre route.

Pour la recharge, avantage hybride.

L'usage de la voiture : premier critère de choix

Vous l’aurez compris : c’est l’usage que vous faites de votre voiture qui doit déterminer votre choix.

La toute première question à vous poser, c’est celle de vos besoins en matière de mobilité : quels sont les trajets en voiture que vous pratiquez la plupart du temps ?

  • Vous êtes citadin.e et vous faites essentiellement des trajets urbains ? Ou au contraire vous vivez en milieu rural et vous réalisez jusqu’à 100 km/jour ? A condition d’avoir accès à une borne de recharge (chez vous ou sur votre lieu de travail), vous êtes le candidat idéal pour un véhicule électrique.
    Attention : vous serez peut-être obligé.e de louer un véhicule adapté aux longues distances pour les vacances.
  • Vous faites une utilisation mixte de votre voiture, c’est-à-dire que vous faites des trajets quotidiens de moins de 50 km et partez régulièrement en week-end, avec famille et bagages, à plus de 400 km de chez vous ? Si vous avez accès à une borne de recharge, l’hybride rechargeable est fait pour vous.
  • Vous roulez en ville tous les jours et vous n’avez pas d’accès à une borne de recharge : pensez à l’hybride !

Conseil du club

Pour choisir le véhicule le mieux adapté à vos besoins parmi les différentes options (électrique, hybride, hybride rechargeable ou encore thermique), n’hésitez pas à vous rapprocher de votre concessionnaire automobile.

L’équipe d’experts de Beev nous a aidés à rédiger cet article. Beev accompagne ses clients dans l’achat d’une voiture électrique et d’une borne de recharge au meilleur prix.

nunc vulputate, justo mattis odio ut elit. venenatis, ut