Une question ?

Une équipe dédiée répond à

toutes vos questions du

lundi au vendredi, de 9h à 18h

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Vous pouvez également consulter notre foire aux questions

Accéder à la FAQ

Assistance 24h/24

Un pépin avec votre voiture ?

Nos équipes sont joignables 24h/24

pour vous porter assistance

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Une question ?

Une équipe dédiée répond à

toutes vos questions du

lundi au vendredi, de 9h à 18h

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Vous pouvez également consulter notre foire aux questions

Accéder à la FAQ

Assistance 24h/24

Un pépin avec votre voiture ?

Nos équipes sont joignables 24h/24

pour vous porter assistance

01 46 90 37 00

Appel gratuit
10
30/03/2021

Jeune conducteur : comment bien choisir sa première voiture ?

 

Votre permis de conduire en poche, vous êtes fin prêt à devenir l’heureux propriétaire d’une voiture. Choisir sa première voiture est une étape importante dans la vie d’un conducteur. Alors, autant faire les choses bien. Quelles sont les spécificités liées au statut de jeune conducteur ? Quels sont les critères à prendre en compte dans le choix de votre véhicule ? Quels sont les impacts en matière d’assurance auto ? Club Identicar vous guide et vous donne des conseils pour bien choisir votre première voiture.

Qu’est-ce qu’un jeune conducteur ?

 

Le statut de jeune conducteur n’est pas réglementé et donc pas clairement défini par la loi. En règle générale, on considère « jeune conducteur » un automobiliste titulaire du permis de conduire depuis moins de 3 ans. L’âge n’est donc pas un critère à prendre en compte puisque vous êtes libre de passer votre permis à tout âge à partir de 18 ans.

En matière d’assurance, il est même possible que vous soyez considéré comme jeune (ou nouveau) conducteur dans les cas suivants :

  • Si vous avez le permis depuis plus de 3 ans mais que vous n’avez pas conduit durant les trois dernières années;
  • Si vous n’avez pas eu d’assurance auto à votre nom dans les trois dernières années(si vous conduisez une voiture de fonction sans être désigné comme conducteur par exemple) ;
  • Si votre permis a été annulé et que vous avez dû repasser l’examen.

Quels critères prendre en compte pour choisir sa première voiture ?

 

Lorsque vous achetez votre première voiture, c’est souvent parce que vous venez d’obtenir votre permis de conduire et que vous êtes ce qu’on appelle un « jeune conducteur ». Partant de ce postulat, vous devez prendre en compte certains points importants pour faire le bon choix. Voici les questions que vous devez vous poser :

« Quel est mon budget ? » 

Élément essentiel qui va impacter votre décision : le budget. Pensez à définir précisément l’argent que vous souhaitez (ou pouvez) allouer à l’achat et l’utilisation de votre voiture. Car au-delà du prix d’achat, n’oubliez pas que vous devrez vous acquitter de certains frais annexes : certificat d’immatriculation (ex-carte grise), assurance, carburant, contrôle technique , entretien et réparations, etc.

 

« Vaut-il mieux une voiture neuve ou d’occasion ? »

En règle générale, mieux vaut privilégier un véhicule d’occasion lorsque vous êtes jeune conducteur. Pour deux raisons principales :

  • Le prix: l’achat d’une voiture neuve vous coûtera bien plus cher que l’achat d’un véhicule d’occasion ;
  • Votre expérience de conducteur: les chiffres de la sécurité routière sont formels : « Les conducteurs novices, ceux ayant obtenu leur permis depuis moins de deux ans, représentent 23 % des accidents corporels ». Autant dire que vos chances d’abîmer votre véhicule dans vos premières années de conduite sont assez élevées.

« Où acheter ma première voiture ? »

Si vous optez pour une voiture d’occasion, deux options s’offrent à vous :

  • Acheter chez un professionnel. Concessionnaire automobile ou encore dépôt-vente : en passant par un professionnel vous bénéficiez d’une garantie et de services associés non négligeables. En revanche, le prix d’achat est souvent plus élevé, pensez à faire des comparatifs et à demander plusieurs devis avant de vous décider ;
  • Acheter auprès d’un tiers particulier.Le principal avantage à vous orienter vers un particulier est le tarif, que vous pourrez négocier plus facilement qu’avec un professionnel. En revanche, il vous faudra être vigilant pour éviter les arnaques classiques lors de la vente d’un véhicule d’occasion.

Astuce du club

Pour éviter toute déconvenue, pensez à poser toutes les bonnes questions au vendeur et vérifiez que vous n’oubliez aucune démarche à respecter pour bien acheter votre voiture d’occasion.

« Quelle motorisation privilégier : essence ou diesel ? »

 

La réponse à cette question dépend davantage de vos habitudes de conduite que de votre statut de jeune conducteur. Ainsi :

  • Si vous êtes « petit rouleur », c’est-à-dire que vous parcourez le plus souvent des petites distances, et plutôt en ville : privilégiez l’essence ;
  • Si vous êtes « gros rouleur », que vous roulez beaucoup (plus de 25 000 km par an) et sur de longs trajets, optez plutôt pour le diesel.

 

« Quelle puissance est la plus adaptée ? »

Il faut savoir que plus le modèle de voiture que vous choisissez est puissant, plus les risques d’accidents sont élevés et les réparations onéreuses en cas de sinistre. Et donc : plus votre assurance vous coûtera cher.

Notre conseil : demander un devis à votre assureur avant d’acheter votre véhicule afin d’éviter les mauvaises surprises

Assurer une voiture pour les jeunes conducteurs

Selon l’article A121-1-1 de Code des assurances, il existe deux cas dans lesquels votre assurance peut vous faire payer une prime plus chère si vous êtes jeune ou nouveau conducteur :

  • Si vous avez votre permis depuis moins de 3 ans;
  • Si vous avez votre permis depuis plus de 3 ans mais que vous n’avez pas été assuré au cours des trois dernières années.

La valeur de la majoration est fixée en fonction du type de véhicule et de l’âge du conducteur et varie si vous avez suivi une formation anticipée d’apprentissage de la conduite. En revanche, elle diminue chaque année de moitié et disparaît à la fin de la troisième année sans accident responsable.

En résumé, voici l’évolution de la surprime selon votre cas :

 

Période

Cas général

Cas de la conduite accompagnée

 

1ère année

100 % d’augmentation de la prime initiale

50 % d’augmentation de la prime initiale

 

2ème année (sans accident responsable)

 

50 % d’augmentation de la prime initiale

 

25 % d’augmentation de la prime initiale

 

3ème année (sans accident responsable)

 

25 % d’augmentation de la prime initiale

 

12,5 % d’augmentation de la prime initiale

 

4ème année (sans accident responsable)

 

0 % d’augmentation de la prime initiale

 

0 % d’augmentation de la prime initiale

Vous êtes membre du Club Identicar ?

Ne restez pas sur le bord de la route et contactez vos conseillers du Club à l’écoute au 01 46 90 37 00, tous nos membres bénéficient de l’assistance 0 km, pour être dépanné partout sans frais !

Vous n’êtes pas encore membre du Club Identicar ?

N’attendez plus pour découvrir nos offres dès 5 €/ mois !