Une question ?

Une équipe dédiée répond à

toutes vos questions du

lundi au vendredi, de 9h à 18h

01 46 90 37 00

Appel gratuit

Vous pouvez également consulter notre foire aux questions

Accéder à la FAQ

Assistance 24h/24

Un pépin avec votre voiture ?

Nos équipes sont joignables 24h/24

pour vous porter assistance

01 46 90 37 00

Appel gratuit
47
14/01/2021

Achat d’une voiture d’occasion : les bonnes questions à poser au vendeur

Vous souhaitez acheter une voiture d’occasion sans vous tromper. Oui mais voilà, vous ne savez pas forcément quels sont les éléments pertinents auxquels être attentif. Comment bien choisir votre auto ? Quels sont les critères à prendre en compte et les questions à poser au vendeur ? En tant que néophyte, vous n’êtes pas à l’abri de passer à côté d’un élément indispensable. Club Identicar répertorie pour vous toutes les questions que vous devez vous poser avant de vous lancer. Suivez le guide.

Les questions à vous poser avant de contacter un vendeur d’occasion

Avant de vous jeter à corps perdu dans les petites annonces de voitures d’occasion, vous devez impérativement vous interroger sur certains éléments essentiels. D’une part, parce que cela vous fera gagner un temps considérable lors de vos recherches, mais aussi parce que cela vous permettra d’être mieux préparé face au vendeur le moment venu. Quelles sont les questions que vous devez vous poser avant de prendre contact avec un vendeur d’occasion ?

  • Votre budget : cela semble évident mais n’oubliez pas qu’une voiture d’occasion vous engage financièrement sur plusieurs années. Il est indispensable de prendre en compte à la fois le prix d’achat du véhicule mais également tous les frais annexes qui découleront de son utilisation : carburant, entretien, réparations éventuelles, etc. Pensez à intégrer l’ensemble de ces éléments au financement global afin de définir précisément votre budget pour l’achat de la voiture.
  • Le modèle souhaité : il est probable qu’en écumant les sites de vente de voitures d’occasion vous ayez un coup de cœur sur un ou plusieurs modèles. Pour éviter d’investir dans un véhicule qui ne corresponde pas complètement à vos besoins, pensez à définir clairement avant vos recherches les critères que votre future auto doit intégrer : quelles marques vous correspondent, quel type de motorisation (essence, diesel, hybride…), quelle typologie d’automobile (citadine, berline, SUV…), etc.
  • Le choix du vendeur : particulier ou professionnel (concession, garage ou dépôt-vente) ? Le marché des véhicules d’occasion en France est ouvert autant aux professionnels qu’aux particuliers. Cependant les deux options présentent leur lot d’avantages et d’inconvénients. Par exemple, acheter chez un professionnel vous garantit un certain niveau de service et la traçabilité du véhicule d’occasion, tandis qu’acheter auprès d’un particulier peut vous permettre de négocier un prix plus intéressant.
  • L’utilisation : avant de faire votre choix, interrogez-vous sur l’utilisation et l’usage que vous allez faire de votre voiture d’occasion : ferez-vous des déplacements réguliers ou occasionnels ? Sur quel type de route ? Combien de temps pensez-vous la conserver ? Envisagez-vous de la revendre après l’avoir utilisée ? etc.

Les questions à poser au vendeur

Une fois que vous avez clairement défini le périmètre de votre recherche, vous allez rapidement trouver une ou plusieurs annonces alléchantes qui correspondent à vos critères. Il est alors temps de prendre contact avec le vendeur et de le questionner sur la voiture qu’il cède pour ne pas faire d’impairs. Voici une liste de questions que vous devez poser au vendeur :

  • Pourquoi vend-il son véhicule ? La raison de la vente vous donnera des indications sur l’état général du véhicule ;
  • S’agit-il d’une première main ou le véhicule a-t-il déjà eu plusieurs propriétaires ? Il faut savoir que, la plupart du temps, plus le nombre de propriétaires est important, plus le véhicule est susceptible de présenter des cas d’usure ou des dysfonctionnements ;
  • Quel est le kilométrage de la voiture ? Élément indispensable qui doit être porté à votre connaissance. Si jamais le kilométrage n’est pas indiqué sur l’annonce, n’oubliez pas de questionner le vendeur à ce sujet ;
  • Quel est l’état général du véhicule ? Et notamment, l’état de la carrosserie, de l’intérieur, de la mécanique, etc.
  • Quelles ont été les conditions d’utilisation du véhicule ? Demandez à l’ancien propriétaire les conditions dans lesquelles il avait l’habitude d’utiliser sa voiture : type de route, stationnement, fréquence des trajets, etc. ;
  • Que précise le contrôle technique ? Consultez le compte-rendu du contrôle technique pour savoir si la voiture présente des défauts ou non ;
  • Le carnet d’entretien est-il à jour ? Pour savoir si un véhicule a bien été entretenu par son ancien propriétaire, cela aide d’avoir un carnet d’entretien détaillé et mis à jour régulièrement ;
  • Quelles sont les réparations et/ou l’entretien à prévoir ? Dans le cas d’un véhicule plus ancien par exemple, ou si vous souhaitez acheter une voiture de plus de 100 000 kilomètres, vérifiez avec le vendeur si la courroie la distribution a déjà été changée. Sinon, pensez à négocier le prix d’achat en fonction.

Astuce du club

Il arrive souvent que les photos prises par le vendeur et postées sur l’annonce soient flatteuses. N’hésitez pas à demander au propriétaire du véhicule des photos complémentaires afin de vous assurer de l’état général de la voiture.

Quels sont les documents que doivent vous fournir le vendeur ?

En France, pour vendre une voiture d’occasion, il existe un certain nombre de démarches obligatoires que le vendeur doit réaliser.

  • Si la voiture que vous convoitez a plus de 4 ans: le vendeur doit vous fournir un procès-verbal de contrôle technique datant de moins de 6 mois ;
  • Lors de la vente, l’ancien propriétaire doit vous remettre la carte grise du véhicule barrée, datée et signée ;
  • Assurez-vous que la voiture est libre de toute dette en réclamant le certificat de non-gage (ou certificat de situation administrative) au vendeur ;
  • Le vendeur doit également vous fournir un certificat de cession (Cerfa 15776*01) ainsi que le code de cession ;
  • Enfin, récupérez tous les autres éléments qui vous semble pertinents : le carnet d’entretien, les différentes factures, le double des clés, etc.

Le saviez-vous ?

Aujourd’hui, les démarches pour immatriculer votre auto se font uniquement en ligne. Le vendeur est donc tenu de vous fournir le code de cession dans les 15 jours suivant la transaction afin que vous puissiez faire une demande de carte grise en ligne.

Vous n’êtes pas encore membre du Club Identicar ?

N’attendez plus pour découvrir nos offres dès 5 €/ mois !