Le Club à l'écoute
Contact
24h/24
Besoin d'aide
Besoin
d'aide?
Accueil > Actualités > Acheter sa voiture d’occasion à un particulier en 10 étapes

Acheter sa voiture d’occasion à un particulier en 10 étapes

Vous avez décidé d’acheter votre prochaine voiture à un particulier ? Pour limiter les risques d’erreur et les arnaques, il y a quelques précautions à prendre. Du choix du modèle dont vous avez besoin (ou dont vous rêvez !) aux formalités administratives, en passant par l’inspection minutieuse du véhicule, Club Identicar détaille les étapes essentielles pour une acquisition en toute sérénité. Conseils, pièges à éviter, professionnels à consulter… Lisez notre dossier avant de vous lancer et téléchargez notre checklist. Bon achat !

Étape #1 - Choisir le modèle de véhicule qui vous convient


Commencez par dresser une liste de modèles qui vous intéressent en fonction de vos besoins, de vos envies, de votre budget... Internet regorge d’informations, de même que la presse spécialisée, mais votre entourage reste la meilleure source d’information. N’hésitez pas à prendre des avis !

Pour vous faire une idée de la valeur d'occasion des modèles de voitures qui vous intéressent, vous pouvez utiliser la Cote de La Centrale ®. Simple d’utilisation et gratuit, cet outil de cote vous délivre une estimation en temps réel après saisie de vos critères. Cette instantanéité vous permet de vous faire une idée générale sans y passer trop de temps.

La très utilisée Cote Argus (payante), ou encore Auto Plus, Autovista ou Autobiz (gratuits) proposent également ce type de service. Les méthodologies étant différentes selon les sites (certains reflètent le marché de l'occasion tandis que d’autres appliquent des calculs de dépréciation), il peut être intéressant d’effectuer plusieurs cotes à un stade avancé du projet, pour se conforter ou se constituer un argumentaire de négociation.

Étape #2 - Trouver LA voiture qu’il vous faut sur internet


Vous avez une idée précise du ou des modèles (idéalement 2 ou 3 maximum) que vous souhaitez acquérir ? Vous pouvez alors démarrer vos recherches. Le site de petites annonces gratuites Le Bon Coin dispose d’une offre riche. Pour une recherche plus fine, privilégiez La Centrale, L’Argus ou encore Caradisiac par exemple, qui proposent plus de critères de choix (options, finitions…).

Vous souhaitez une « première main », c’est-à-dire une voiture ayant appartenu à un seul propriétaire ? Pensez aux sites de vente de véhicules collaborateurs. Les marques françaises comme Renault ou Peugeot ont leur plateforme officielle. Vous y trouverez des véhicules très récents, à faible kilométrage, vendues jusqu’à -35 % de leur prix neuf.

Étape #3 - Questionner le vendeur du véhicule


Ça y est : vous avez trouvé la voiture d'occasion qui répond à tous vos critères, pas trop loin de chez vous. Peut-être avez-vous même une ou deux alternatives, de façon à pouvoir comparer. Il faut maintenant appeler sans tarder le vendeur pour lui poser quelques questions.

Date de mise en circulation, kilométrage, défauts éventuels, mais aussi historique de propriété, usage fait du véhicule, raisons de sa mise en vente… Il est essentiel de chercher à connaître la vie de la voiture. Vous souhaitez vous assurer de la bonne foi du vendeur ou, s’il ne s’agit pas d’une première main, lever toute incertitude sur le passé de votre future auto ? Le site Autorigin vous permet d’obtenir, pour moins de 10 euros, un rapport d'historique du véhicule : nombre de propriétaires, précédents usages, éventuels accidents… Une traçabilité rassurante !

Vous êtes membre du Club Identicar ?
Bénéficiez de 20 % de réduction sur le rapport d’historique du véhicule que vous souhaitez acquérir avec Autorigin !


Vous avez peur d’oublier quelque chose ? Simplifiez-vous la vie avec notre checklist !

Étape #4 - Planifier une rencontre avec le propriétaire de la voiture


Vous êtes convaincus d’avoir trouvé la voiture d’occasion qu’il vous faut ? Prenez rendez-vous avec le vendeur. Privilégiez un lieu de passage (chaussée, parking, …), situé à proximité d’une voie rapide. La rencontre doit avoir lieu en plein jour : ainsi vous serez sûr de ne pas passer à côté de défauts sur la carrosserie ou dans l’habitacle.

Assurez-vous d’ores et déjà auprès du vendeur que vous pourrez essayer la voiture. Si la réponse est non, passez votre chemin.

Étape #5 - Première rencontre : inspecter et tester la voiture… et le vendeur


C’est lors de cette rencontre que vous déciderez d’acheter ou non cette voiture d’occasion : rien ne doit être laissé au hasard.

L’état intérieur et extérieur de la voiture

Avant toute chose, faites le tour de la voiture et détaillez l’extérieur du véhicule. Vérifiez :
- l’état de la carrosserie, en veillant à ce qu’il soit fidèle à la description du vendeur. Attention aux nuances de peinture ou aux raccords, qui peuvent trahir des travaux.
- l’état de l’ensemble des vitres, notamment du pare-brise ;
- l’état général des phares ;
- l’usure des 4 pneus et la présence éventuelle de bosses ou fissures ;
- le bon fonctionnement des portières, du coffre et du verrouillage automatique.

Sous le capot, jetez un œil aux niveaux des liquides et à l’aspect du bloc moteur et de la batterie. Vous pouvez en profiter pour vérifier que le numéro de série inscrit sur la carte grise est le même que celui qui figure sur le moteur.

A l’intérieur de la voiture, vérifiez l’état des sièges, des moquettes et des plastiques, ainsi que du coffre. N’hésitez pas à soulever les tapis.

Le fonctionnement des équipements

Une fois assis au volant de la voiture, testez :
- le réglage des sièges ;
- les vitres, éventuellement le toit ouvrant ;
- la climatisation et le dégivrage avant et arrière ;
- les essuie-glaces ;
- les éclairages ;
- les rétroviseurs ;
- les phares : ne serait-ce que pour ce point, il est préférable d’être accompagné par un proche. L’un enclenchera les différents feux pendant que l’autre vérifiera leur fonctionnement.
- le système audio et autres équipements spéciaux éventuels (GPS, …)

Les papiers du véhicule

Profitez de ce rendez-vous pour vérifier les papiers du véhicule :

- Le certificat d’immatriculation (ex-carte grise) : vérifiez que le numéro d’immatriculation correspond bien à celui de la voiture. Assurez-vous auprès du vendeur qu’il vit toujours à l’adresse indiquée sur son certificat d’immatriculation.

- Le carnet d’entretien (qui retrace les visites effectuées depuis la mise en circulation du véhicule) et les factures : ces documents constituent un excellent indicateur du soin apporté à la voiture. Une lecture attentive du carnet d’entretien vous permet en effet de savoir si les révisions ont été effectuées conformément aux préconisations du constructeur et si des interventions significatives ont été effectuées. La fidélité à un garage de la marque du véhicule est souvent bon signe. Si la voiture n’est pas récente, vérifiez par exemple la date et le kilométrage auxquels la courroie de distribution a été remplacée.

- Le procès-verbal de contrôle technique (si la voiture a plus de 4 ans).

Le kilométrage

Pour commencer, vérifiez sur le compteur que le kilométrage est conforme à celui annoncé dans l’annonce.

Là encore, le carnet et les factures d’entretien, censés mentionner le kilométrage à chaque visite/réparation, peuvent vous être très utiles. Assurez-vous que cet historique est cohérent avec le kilométrage actuel du véhicule. En cas de doute (le nombre de kilomètres parcourus est exceptionnellement bas sur une période par exemple), questionnez le vendeur ; il doit être en mesure de le justifier. Le kilométrage inscrit sur le carnet d’entretien est supérieur à celui que vous indique le compteur ? Fuyez ! Le compteur a vraisemblablement été falsifié.

La conduite

Avant d’acheter une voiture d’occasion à un particulier, il est indispensable de conduire le véhicule sur quelques kilomètres, afin de tester le moteur, la tenue de route, le freinage, l’embrayage, la direction, la boîte de vitesse… La conduire à la fois en ville et sur voie rapide vous donnera l’occasion de passer toutes les vitesses et d'évaluer ses capacités d'accélération et de freinage. N'oubliez pas de vous assurer du bon fonctionnement de la marche arrière.

Malgré votre vigilance, vous n’êtes malheureusement pas à l’abri d’un vice caché… Avec sa formule spécialement conçue pour les véhicules d’occasion, l’assurance auto complémentaire Club Identicar prend en charge votre protection juridique en cas de litige.

Étape #6 - Fixer la date et les modalités de la transaction


Vous êtes décidé à acheter la voiture d’occasion et vous vous êtes mis d’accord avec le vendeur sur toutes les modalités (prix, moyen de paiement…) ? Fixez une seconde rencontre pour procéder à la transaction. Prévoyez le temps nécessaire à la réalisation des formalités administratives (au moins 3 jours).

Demandez au vendeur les informations nécessaires pour assurer le véhicule, qui figurent sur la carte grise : numéro d’immatriculation, date de première immatriculation et type mine (D.2.1).

Étape #7 - Préparer le paiement de la voiture d’occasion


Pour le paiement, plusieurs options s’offrent à vous.

Les paiements traditionnels

Vous pouvez commander un chèque de banque (dont le tarif varie selon les établissements), que vous remettrez au vendeur le jour de l’achat. A noter que la procédure peut être un peu longue et fastidieuse et que le montant, une fois inscrit sur le chèque, ne pourra pas être modifié.

Un paiement en espèces contre reçu peut-être envisagé, même s’il n’est pas sécurisant d’avoir sur soi une importante somme d’argent.

Le virement n’est pas à privilégier : ne permettant pas de synchroniser paiement et transfert de propriété du véhicule, il sera forcément stressant pour l’une des deux parties…

Des solutions de paiement digitales sécurisées

Vous pouvez désormais recourir à des solutions de paiement en ligne spécialement conçues pour l’achat et la vente de véhicules d’occasion entre particuliers : PayCar, Dépopass ou encore CashSentinel. Adossés à de grands groupes bancaires, ces tiers de confiance fonctionnent comme des comptes séquestres. Ils vous permettent, en tant qu’acheteur, de :
- vérifier l’identité du vendeur et ainsi écarter les fraudeurs, gratuitement et sans engagement ;
- transférer les fonds au vendeur - instantanément et simplement depuis votre smartphone - une fois devant le véhicule, tout en gardant la flexibilité de modifier le montant en cas de négociation de dernière minute ;
- changer d’avis sans conséquence : votre argent vous est alors immédiatement restitué.

Paycar et Dépopass présentent l’avantage d’être gratuits pour vous (c’est le vendeur qui est prélevé d’une commission de 29 €). CashSentinel, en revanche, applique à l’acheteur une commission qui varie selon le prix du véhicule (à partir de 24 €).

Prévoyez 72 heures entre la création du compte et la transaction.

Étape #8 - Assurer la voiture d’occasion


Il vous faut impérativement souscrire un contrat d’assurance auto avant même la prise de possession de votre nouvelle voiture.

Si vous souhaitez conserver votre assurance actuelle, un simple appel suffit. L’assureur vous demandera les informations sur le véhicule, l’usage que vous en ferez et la date souhaitée de la prise d’effet du contrat (le jour de l’achat). La signature du contrat peut avoir lieu a posteriori.

Si vous souhaitez changer d’assurance : commencez par demander à votre précédent assureur un relevé d’information (qui retrace vos antécédents de conducteur et votre bonus/malus). Puis faites des demandes de devis auprès d’autres compagnies ou utilisez un comparateur. Vous n’avez pas anticipé ces démarches et ne voulez pas vous précipiter ? Vous pouvez souscrire à une assurance temporaire.

Quel que soit votre choix, votre assurance vous enverra un certificat et une attestation d'assurance provisoires avec lesquels vous pourrez circuler. Vous recevrez les documents définitifs une fois que vous aurez communiqué à votre assurance votre nouveau certificat d’immatriculation.

Pour rouler en toute sérénité à bord de votre voiture d’occasion, vous pouvez choisir d’adhérer à une assurance auto complémentaire, qui complète les garanties de votre assurance, qu’elle soit tous risques ou au tiers. Club Identicar dispose d’une offre dédiée aux véhicules d’occasion : garantie panne mécanique, garantie accident responsable / rachat de franchise, garantie vol, remorquage 0 km en toutes circonstances, protection juridique en cas de vices cachés, stage de récupération de points… et de nombreux services.

Étape #9 - 2e rencontre avec le vendeur : la transaction


Le jour de l’achat de votre voiture d’occasion est arrivé ! Lors de la transaction, le vendeur doit vous remettre les documents suivants :

- Le certificat d’immatriculation (ex-carte grise) complet, barré avec la mention (lisible et inaltérable) « Vendu le jour/mois/année/heure » suivie de la signature du vendeur.
Le coupon détachable (3e volet de la carte grise) doit être complété avec vos coordonnées et signé par le vendeur. Il vous permettra de circuler pendant le mois suivant la date d’acquisition, en attendant la réception du nouveau certificat d’immatriculation.
- L’exemplaire N°2 de la déclaration de cession remplie et signée par l’acheteur et le vendeur ;
- Un certificat de situation administrative (CSA) simple, datant de moins de 15 jours, pour attester que le véhicule ne fait pas l’objet d’un gage ou d’une opposition ;
- Un PV de contrôle technique de moins de 6 mois pour les véhicules de plus de 4 ans ;
- Le carnet d’entretien et les éventuelles factures d'entretien et de réparation.

Pensez à demander la notice d’utilisation, qui vous permettra de mieux prendre en main votre nouvelle voiture et d’en comprendre toutes les fonctionnalités. Ne partez pas sans le double des clés !

Étape #10 - Et après ? Les dernières formalités


Ça y est, vous voilà au volant de votre nouvelle voiture ! Il ne vous reste plus que quelques formalités à effectuer :

L’immatriculation

Vous disposez d’un mois à partir de la date de la transaction pour obtenir votre certificat d'immatriculation.

La démarche s'effectue désormais en ligne, même si des points numériques (avec ordinateurs, imprimantes et scanners) sont disponibles dans chaque préfecture et dans la plupart des sous-préfectures. Elle peut également être effectuée auprès d’un professionnel habilité. Le site service-public.fr détaille la démarche.

Des sites comme cartegrise.com, votre-carte-grise.com ou eplaque.fr, habilités par le Ministère de l’Intérieur, vous proposent de vous simplifier la démarche, avec la promesse de traiter votre demande de carte grise en 24 heures. Un CPI (Certificat Provisoire d'Immatriculation) vous est envoyé par e-mail ; votre carte grise définitive vous parviendra par courrier.

La finalisation du contrat d’assurance

A réception de votre certificat d'immatriculation, pensez à adresser celui-ci à votre assurance.

Votre checklist est remplie ? Bravo ! Vous pouvez maintenant profiter de votre nouvelle voiture d'occasion.

Vous ne vous sentez d’attaque pour franchir toutes les étapes nécessaires à l’achat d’une voiture d’occasion à un particulier ? Vous pouvez vous tourner vers un professionnel de l’automobile.

Nous vous souhaitons d’être un conducteur heureux ! 😊

Téléchargez la checklist du Club Identicar ci-dessous :