Le Club à l'écoute
Contact
24h/24
Besoin d'aide
Besoin
d'aide?
Accueil > Actualités > Siège auto : tout pour la sécurité des enfants

Siège auto : tout pour la sécurité des enfants

Catégories de sièges, normes de sécurité, types de fixation… Retrouvez dans cet article tout ce qu’il faut savoir pour bien choisir son siège auto. Nous vous livrons aussi quelques conseils et astuces pour garantir la sécurité de vos enfants et petits-enfants en voiture.

En France, l’utilisation d’un siège auto est obligatoire jusqu’à l’âge de 10 ans ou jusqu’à ce que l’enfant ait atteint la taille de 1,35 m. En cas d’absence de dispositif de retenue, vous risquez une amende de 135 €. Mais pour être réglementaire et efficace, le dispositif doit être aux normes, adapté à l’enfant et bien utilisé.

siège auto et réglementation


Le dispositif de retenue doit être conforme aux normes européennes et adapté à la morphologie de l’enfant. Aujourd’hui, deux normes cohabitent :

  • la norme R44/04 (datant de 2009), qui distingue 5 groupes de sièges classés selon le poids de l’enfant ;
  • la norme R129 (introduite en 2013), également appelée « i-Size », qui classe les sièges selon la taille de l’enfant.

    Cette nouvelle norme instaure aussi :
    • la généralisation du système de fixation Isofix ;
    • une période obligatoire d’installation dos à la route étendue à 15 mois (contre 9 kg dans la précédente norme) ;
    • des critères de performance en cas de choc frontal et latéral (crash-test) plus sévères.

Déployée de façon progressive sur au moins dix ans, la norme R129 remplacera à terme la norme R44/04. Pas de panique si vous êtes équipés de sièges à la norme R44/04 : ils devraient être valables encore quelques années.

Conseil du Club

Avant tout achat, vérifiez que le siège comporte bien l’étiquette orange de certification ECE R44/04 ou I-Size.

choisir la bonne catégorie de siège


Pour faire simple, voici les différents types de sièges auto :

De la naissance à 13 kg ou jusqu’à 80 cm (groupe 0, 0+)

Les nacelles, qui s’attachent transversalement à l’arrière de la voiture (sur 2 places), offrent une position allongée très confortable pour les tout-petits. Elles accueillent théoriquement les enfants jusqu’à 10 kg mais ils y sont souvent à l’étroit avant d’avoir atteint ce poids.

Les cosy - ou sièges-coques - (de la naissance jusqu’à 10 kg et 70 cm) et les sièges auto du groupe 0+ (de la naissance jusqu’13 kg/80 cm) permettent de transporter un bébé en position semi-allongée, obligatoirement dos à la route.

La position « dos à la route », rendue obligatoire jusqu’à l’âge de 15 mois minimum par la nouvelle norme, est recommandée aussi longtemps que possible. Elle offre en effet une meilleure protection en cas de choc frontal. Il est possible, en position dos à la route, de positionner le siège à l’avant de la voiture, à condition de désactiver l’airbag frontal et de reculer le siège le plus possible.

le saviez vous ?
Il existe des miroirs spécialement conçus pour être fixés sur l’appuie-tête du siège arrière. Ils permettent de garder un contact visuel avec votre bébé lorsqu’il est dos à la route. Vous en trouverez facilement sur les e-boutiques ou dans les magasins spécialisés.

De 9 à 18 kg ou jusqu’à 1 m (groupe 1)

Lorsque l’enfant se tient mieux assis, il peut être transporté dans un siège auto avec harnais ou bouclier.

De 15 à 36 kg ou jusqu’à 1,35 m et au-delà (groupe 2, 3)

Les plus grands peuvent voyager dans un rehausseur, attachés avec la ceinture de sécurité. Le dossier peut être enlevé lorsque l’enfant grandit, mais il est recommandé de la garder le plus longtemps possible, pour des raisons à la fois de confort et de sécurité.

Sièges autos appartenant à plusieurs groupes, évolutifs, pivotants… L’offre de sièges auto est très large. En fonction de l’usage que vous ferez de l’équipement, renseignez-vous auprès d’un professionnel.

A savoir

  • L’endroit le plus sûr en cas de chocs latéraux et frontaux est la place arrière centrale.
  • Il est impératif de changer un siège auto après un choc important ou un accident : en effet, il peut avoir été endommagé sans que cela ne soit visible.
  • Préférez un siège auto neuf à un siège d’occasion, même récent, dont vous ne connaissez par l’historique.

quel système de fixation pour votre siège auto ?


En fonction de votre voiture, vous pouvez opter pour un siège :

  • Ceinturé : le siège est fixé à la voiture grâce à la ceinture de sécurité ;
  • Isofix : le siège est fixé dans les deux points d’ancrage Isofix situés dans la banquette de la voiture. A ce système s’ajoute un 3e point d’ancrage : il s’agit soit d’une sangle haute, qui relie le haut du siège auto et le dossier de la banquette, soit d’une "jambe de force", qui repose sur le plancher de la voiture. L’Isofix, obligatoire dans les véhicules neufs depuis 2011, simplifie l’installation des sièges auto et le transfert d’un véhicule à un autre et limite le risque d’erreur.

Conseil du Club

Si vous devez acheter un siège auto neuf et que votre voiture est équipée d'un ancrage Isofix, privilégiez la norme R129. Plus facile à installer et plus sûr, votre siège sera aussi plus pérenne.

Bien attacher l’enfant dans son siège auto


Dans un siège avec harnais

Le harnais doit être bien positionné sur les épaules de l’enfant et bien tendu :

  • Réajustez-le si besoin avant chaque trajet.
  • Vérifiez que vous ne pouvez pas pincer la sangle entre 2 doigts. Si c’est le cas, c’est qu’elle n’est pas assez serrée.
  • Si la tête de l’enfant dépasse du haut du siège ou que ses épaules dépassent de la position la plus haute du harnais, c’est signe qu’il faut changer de siège.


Dans un siège avec ceinture de sécurité

Si l’enfant est attaché avec une ceinture de sécurité de la voiture, assurez-vous que la sangle :

  • passe dans les encoches du siège ;
  • est positionnée sur le haut des cuisses et pas sur le ventre de l'enfant ;
  • n’est pas vrillée ;
  • est en contact avec l’épaule et non avec le cou de l’enfant.


Quel que soit le type de siège auto, il est essentiel de :

  • prendre le temps de bien fixer le siège et de suivre scrupuleusement les instructions du manuel d’installation ;
  • vérifier régulièrement que le système est correctement fixé.
le saviez vous ?
Si un véhicule ne dispose pas de banquette arrière ou si cette dernière est déjà occupée par des enfants de moins de 10 ans, la présence d'un enfant assis à l'avant est tolérée. Voyager avec un enfant sans siège auto à bord d’un taxi l'est également.

Il ne vous reste plus qu'à trouver de quoi les occuper ! ;)

Bonne route !